Coordinateur / juriste environnement H/F

0

Guyane Nature Environnement recrute

recrutement guyane nature environnement

Offre d’emploi Coordinateur.trice / juriste environnement
Fédération des associations de protection de la nature de Guyane
Limite de candidature : 31/12/2020

Missions du coordinateur / juriste

La mission principale du/de la salarié.e vise à proposer et co-constuire un plaidoyer intégrant les questions environnementales au coeur du débat public en Guyane, tout en s’appuyant sur les avis des associations fédérées. Les compétences juridiques du/ de la salarié.e seront particulièrement appréciées dans ce cadre.

  • Contribution au débat public : réponse aux consultations publiques (enquête publique, concertations) et force de proposition dans la mise en place des politiques publiques.
  • Représentation de la fédération dans les différentes commissions consultatives et instances administratives (CODERST, CDNPS, etc.).
  • Veille juridique environnementale : analyse des évolutions réglementaires proposition d’avis sur les projets de loi,
  • Contentieux : contrôle de la légalité des actes, lancement des éventuelles procédures et représentation de la fédération auprès des tribunaux le cas échéant,
  • communication vers le grand public : communiqués de presse, rédaction de synthèses, animation de débats…
  • recherche de subventions et suivi budgétaire
  • cohésion et soutien entre les membres de la fédération (GNE) et avec le réseau national (FNE)
  •  mobilisation et contribution à l’organisation des conseils d’administration avec le·a président·e et/ou le bureau

Responsabilités et profil recherché

Les responsabilités du Coordinateur / juriste H/F sont définies par le conseil d’administration et encadrées par la convention collective de l’animation pour le groupe

Connaissances :

  • connaissance obligatoire du droit de l’environnement et des procédures réglementaires
  • connaissance du contexte social, économique, politique et environnemental guyanais
  • connaissance des acteurs locaux (institutionnels, partenaires…) et de leurs enjeux 
  • connaissance des outils de communication et réseaux sociaux
  • connaissance des outils bureautiques et Internet

Savoir-faire :

  • savoir mobiliser les parties prenantes (conseil d’administration, partenaires, acteurs institutionnels, élu·e·s.)
  • savoir rédiger des compte-rendus et des synthèses
  • savoir répondre à des exigences administratives et respect des échéances
  • savoir vulgariser l’information technique et juridique

Savoir-être :

  • capacité d’adaptation : capacité à s’adapter à des situations variées et sens de la diplomatie
  • autonomie : capacité à prendre en charge son activité sans être encadré de façon continue
  • gestion du stress,
  • solidité psychologique
  • travailler en équipe : capacité à travailler à se coordonner avec les autres au sein de l’association en transparence et en confiance pour atteindre les objectifs fixés
  • capacité à fédérer : capacité à mobiliser des interlocuteurs dans la poursuite d’un objectif partagé
  • sens de la communication : capacité à transmettre efficacement des informations, échanger, écouter activement, recevoir des informations et messages et faire preuve d’ouverture d’esprit,
  • esprit de synthèse : rapidité dans l’analyse et la synthèse, pédagogie pour rendre intelligible la réglementation,
  • sens de l’organisation : capacité à planifier, prioriser, anticiper des actions, en tenant compte des moyens, des ressources, des objectifs et du calendrier pour les réaliser,
  • rigueur : capacité à réaliser des tâches en suivant avec exactitude les règles, les procédures, les instructions qui ont été fournies, sans  réaliser d’erreurs, et à transmettre des informations avec exactitude,
  • curiosité : capacité à aller au delà de ce qui est donné à voir, à s’ouvrir sur la nouveauté et à investiguer pour comprendre et agir de façon appropriée,
  • prise de recul : capacité à faire preuve d’objectivité, à prendre de la distance pour analyser les faits, les situations et les interactions avant d’agir et de prendre une décision,
  • réactivité : capacité à réagir rapidement face à des évènements et à des imprévus, en hiérarchisant les actions, en fonction de leur degré d’urgence et d’importance,
  • capacités relationnelles et sens de la diplomatie : aisance d’expression orale en public et qualité rédactionnelle, excellent relationnel, pertinence d’argumentation, grande adaptation au public ciblé

Diplômes et expériences :

  • formation niveau Bac +5 (droit de l’environnement et/ou sciences politiques), et/ou 3/4 ans d’expérience professionnelle
  • permis B et véhicule personnel obligatoire
  • expérience dans le domaine du militantisme associatif environnemental vivement appréciée

Conditions d’exercice du coordinateur juriste

Recruteur : association Guyane Nature Environnement
Situation géographique : île de Cayenne
Statut : non cadre
Type d’emploi : CDI
Salaire : 25 000-27 500 € bruts/an (négociable selon expérience)
Horaires : adapter à la situation
Télétravail : adapter à la situation
Déplacements : principalement sur la Région Guyane.
Prise de poste : dès que possible

Candidature

référence de cette offre d’emploi environnement en Guyane : OE-301120-1
Veuillez déposer votre CV et lettre de motivation sur le courriel de Guyane Nature Environnement avant le 31/12/2020.

Le métier de juriste de l’environnement

Juriste de l’environnement

Clôture des candidatures : 31/12/2020

Partager

About Author

Publidiffusion d'offres d'emploi, de stage et de formations en environnement - Guide non exhaustif. • Candidater à une formation : contacter directement l'établissement. Site à consulter Parcoursup.fr • Candidater à une offre de stage ou d'emploi : cliquer sur le bouton candidater au bas de l'offre.

Publier une offreRéférencer une formation

Commentaires fermés.

error: Copie de contenu non disponible.