Emploi Fontainier – Agent d’exploitation réseau d’eau Brute à Gignac

0

L’Association Syndicale autorisée (ASA) du Canal de Gignac recrute un Fontainier – agent d’exploitation réseau d’eau brute H/F

fontainier à l'ASA de Gignac

Offre d’emploi eau en CDD 1 an renouvelable – Date limite de candidatures : 05 mai 2017

Structure et contexte du poste de fontainier

L’Association Syndicale autorisée (ASA) du Canal de Gignac est un Établissement Public à caractère Administratif dont l’objet est la gestion d’un périmètre irrigué d’environ 3 000 ha répartis sur 11 communes dans la moyenne vallée de l’Hérault (à 30 km au Nord Ouest de Montpellier).
Le périmètre est desservi par un canal principal (de transport gravitaire) de 50 km et un réseau de distribution de 250 km. Les 2/3 des réseaux de distribution sont constitués de canalisations (sous pression ou sous basse-pression) et le 1/3 restant fonctionne encore de façon gravitaire, avec des réseaux maçonnés aériens. La ressource en eau dans laquelle prélève l’ASA est le fleuve Hérault, ressource non sécurisée, connaissant de forts étiages en période estivale, par ailleurs période de forts besoins agricoles.
4 200 adhérents environ, agriculteurs, ou usagers urbains (eau d’arrosage pour loisir) bénéficient des services de l’ASA. L’équipe administrative et technique est composée de 10 agents permanents, dont 6 agents de terrain : 3 gardes-canal/fontainiers et 3 agents d’entretien.
Depuis la fin des années 90, l’ASA a entrepris de moderniser le fonctionnement de ses ouvrages, pour améliorer le service aux usagers, en diminuant l’impact de ses prélèvements sur la ressource en eau. Ainsi, les réseaux gravitaires aériens sont progressivement convertis en réseaux sous pression. En lien avec cette modernisation, les métiers de la structure évoluent pour intégrer d’avantage de technologie :
– Surveillance et gestion des niveaux d’eau et des flux : 11 stations de supervision (métrologie, télécommunication, autonomie énergétique) et de télégestion (sites motorisés et automatisés : contrôles des niveaux d’eaux, des débits, ouvertures de vannes…)
– Exploitation d’installations sous pression : 8 stations de pompage et surpresseurs (+3 ou 4 à créer)

Dans le cadre d’un remplacement de poste (consécutif à arrêt maladie), avec redéfinition des missions associées à l’exploitation, à la gestion des irrigations et au dépannage de premier niveau des installations électrotechniques, l’ASA recherche un(e) fontainier / agent technique d’exploitation du réseau d’Eau Brute.
Contrat à durée déterminée de droit public de 1 an, pérénisable en CDI, après période d’essai concluante.
Poste débutant dès que possible

Localisation
Le poste est basé à Gignac (34150), avec des déplacements quotidiens sur le périmètre syndical (communes du périmètre syndical, de la moyenne vallée de l’Hérault).
Statut et situation dans l’organigramme :
Le fontainier est placé sous les ordres du responsable technique, lui-même placé sous les ordres de la Directrice. Il exécute les missions de surveillance, d’entretien et de police, en autonomie sur son secteur. Il rend compte de son activité au responsable technique, et travaille de façon transversale avec les autres fontainiers, les agents d’entretien, et le personnel administratif de bureau, pour le suivi et la gestion de l’exploitation des réseaux et des adhérents. Il est au contact des adhérents, des partenaires locaux de l’ASA (agents des services techniques communaux, du Département, …) et des entreprises prestataires de l’ASA (entreprises VRD, prestataires de débroussaillage, faucardage…). Il est assermenté et a le pouvoir de police. Il est le représentant de l’ASA sur le terrain.

Finalité du poste

Le fontainier est responsable de l’exploitation et de l’entretien du réseau de distribution d’eau brute, sur le secteur qui lui est confié. Il est chargé d’assurer le bon service des arrosages sur les réseaux syndicaux (gravitaires, basse-pression et pression). Il est chargé des travaux de main d’œuvre relatifs à l’entretien des rigoles gravitaires et des réseaux en charge (pression maxi : 7 bars). Il assure le dépannage de premier niveau des installations électrotechniques (stations de pompage, ouvrages de régulation motorisés, ouvrages de transmission,…). Il contrôle les niveaux d’eau et vérifie les bonnes conditions d’exploitation des réseaux d’irrigation (branchements particuliers, vannes de vidange, ventouses, vannes de sectionnement, …). En cas d’avarie, il intervient quel que soit le jour et l’heure, pour mettre en sécurité le réseau et les riverains (organisation astreintes selon un planning).
Lorsque des travaux sont réalisés sur les réseaux dont il a la garde, il veille à informer les usagers sur les éventuelles pertes de service, il vérifie la bonne organisation du chantier, et veille au respect des normes de sécurité. Lors de la pose de réseaux neufs, il participe à la surveillance du chantier et signale à sa hiérarchie ou au Maitre d’œuvre, toute anomalie.
Il est chargé, en outre, de veiller à la conservation du canal et des terrains qui en dépendent. Il est vigilant à l’observation de tous les règlements relatifs à la distribution des eaux entre les arrosants. A ce titre, il accompagne, sur leur demande, les Syndics et/ou ses responsables hiérarchiques, et leur fournit toutes les explications qui lui sont demandées.
Le fontainier est responsable, vis-à-vis de sa hiérarchie, de la bonne marche des zones qui lui sont confiées et ceci, tant du point de vue discipline et travail, qu’au point de vue irrigation.
Il est l’interface entre les adhérents et les bureaux, et dispose, des outils lui permettant d’intervenir rapidement et efficacement (utilisation d’applications mobiles pour suivi cartographique, matériel d’intervention sur réseaux gravitaires, matériel de mise en sécurité des infrastructures sous pression…).
Il est chargé, notamment en cas d’avarie, ou de défaut de service, d’effectuer des comptes rendus écrits à l’attention de sa hiérarchie.

Missions du fontainier

Missions principales

– Surveillance des infrastructures pendant la saison d’irrigation:
o Assurer des tournées quotidiennes pour réaliser le contrôle et la surveillance des réseaux gravitaires (canal principal et rigoles de distribution), sans distinction de jours fériés ou de week-ends, pendant la période d’arrosage (de jour comme de nuit) : dégrillage du Canal principal, vérification des vannes, aqueducs, déversoirs, …
o Assurer le contrôle quotidien des installations de pompage (nettoyage des grilles de préfiltration, vérification des appareils de métrologie, maintenance de premier niveau, …)
o Assurer la télérelève hebdomadaire des compteurs (système de télérelève par GPS)
o Participer aux astreintes de semaine et de week-end (en autonomie sur l’ensemble du périmètre, soit 3 secteurs de fontainiers), rendre-compte des heures d’intervention
o En cas d’avarie, vidanger les réseaux ou les canalisations, pour préparer l’intervention des agents d’entretien. Prévenir les adhérents et le secrétariat, sur les périodes d’interruption
– Gestion des évènements pluvieux intenses et des avaries
o En cas de forte fuite ou d’avarie majeure, de nature à compromettre la sécurité du Canal ou des propriétaires, prendre les mesures d’urgence qui paraissent appropriées et avertir la hiérarchie
o Rapporter les avaries remarquées ou les manquements au règlement (PV) et suivre leur voie de remise en état
– Entretien des infrastructures pendant la période de chômage des réseaux :
o Assurer le curage et le débroussaillage manuels des rigoles de distribution, des puisards, et autres ouvrages gravitaires, qui perdurent pendant la période transitoire de modernisation des réseaux
o Vérifier la fonctionnalité des ouvrages (palettes, branchements, vannes, puisards) avant la période d’irrigation
– Mise en eau des réseaux d’irrigation
o Sur réseau gravitaires : suivre, à pied, le cheminement de l’eau, afin de s’assurer de la bonne progression de l’eau dans le réseau, désobstruer les buses, nettoyer les grilles, …
o Sur réseaux sous pression : procéder à la mise en eau, à bas régime, des réseaux de desserte. Vérifier le comportement des réseaux, ouvrir/fermer les vidanges, gérer la sectorisation des réseaux pour une mise en eau non destructrice
– Interface avec les agents de bureau :
o Faire les observations de terrain et les analyses de cas, pour permettre les mises à jour préalable à l’émission de bulletins d’arrosage et des avis des sommes à payer (vérification du mode de desserte, du mode d’irrigation, de l’occupation du sol, des pratiques culturales…)

Missions secondaires

– Participation aux travaux d’envergure sur les ouvrages de l’ASA (cas de force majeure, opération de grands travaux sur les ouvrages syndicaux, maçonnerie, gestion des végétaux aquatiques,…)
– Participation et suivi des travaux neufs : surveillance du CCTP des travaux faits dans le cadre de marchés publics,

Profil souhaité

Formation CAP/ BEP, Bac Pro Gestion de l’eau ou électromécanique ou systèmes automatisés
Expérience significative dans un poste similaire, ou en AEP (3 à 5 ans)

Compétences et connaissances
Savoir :
– Notions fondamentales d’hydraulique
– Maitrise des techniques de branchement et réparation
– Gestion et exploitation de réseaux sous pression (contrôle de niveaux, écoute de fuite,…)
– Connaissance de l’environnement agricole (la connaissance des A.S.A serait un plus)
Savoir-faire :
– N’être atteint d’aucune infirmité qui puisse s’opposer à une marche journalière et assidue
– Avoir l’habitude du travail en extérieur, de culture de la terre,…
– Savoir correctement lire, écrire,
– Savoir chercher, recueillir, traiter, transmettre l’information
– Etre à l’aise avec l’outil informatique et la navigation sur applications mobiles de cartographie
– Formations complémentaires assurées par la structure
Savoir-être :
– Rigueur, organisation et efficacité
– Autonomie, et qualités relationnelles permettant le travail en équipe
– Disponibilité
– Discrétion
– Respect des obligations des agents publics (obligation de réserve, d’obéissance, etc…) / sens du Service Public
– Agent susceptible d’être assermenté (garde particulier)

Conditions du poste

Contrat à Durée Déterminée (CDD) de 1 an, avec période d’essai de 3 mois renouvelable.
Travail à temps plein. Le temps de travail effectif est de 1607h par an (annualisé) avec des périodes d’activité plus intenses (mise en eau, gestion des épisodes climatiques importants). Durant la saison d’irrigation, les horaires de travail normales comprennent des heures de week-end (un week-end sur trois travaillé) : la durée de travail est alors de 35h/semaine, en moyenne sur 3 semaines consécutives.
Participation aux astreintes d’exploitation, en rotation avec les autres fontainiers. Astreintes faisant l’objet d’une rémunération complémentaire ; les heures d’intervention (sorties) sur le périmètre, au cours des périodes d’astreintes font l’objet d’une comptabilisation à part : c’est heures sont soit récupérées, soit payées, soit en partie payées et en partie récupérées.
Rémunération selon expérience et selon grille des Gardes Champêtres Principaux
Horaires pouvant être irréguliers, avec amplitude variable et rythme de travail plus dense selon les nécessités de service (selon périodes)
Période d’essais, délai de préavis
Période d’essais de deux fois trois mois
Préavis de deux mois en cas de démission

Modalités de candidature

Date limite de candidature : 05/05/2017
Référence de cette offre d’emploi eau – fontaine : OE 270417-3

Clôture des candidatures : 05/05/2017

Partager

About Author

Site-média Emploi Stage Formations en environnement et développement durable. Guide des formations non exhaustif. Pour toute candidature, contacter directement l'organisme de formation ou recruteur mentionné sur l'annonce. Conseils personnalisés uniquement sur devis. Actualiser, compléter ou supprimer un contenu : infocom@orientation-environnement.fr

Poster un message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.