L’emploi dans l’économie verte par l’analyse des métiers

Parution en juin 2014 dans « Le point sur » n°188 édité par le Commissariat général au développement durable d’une analyse des métiers de l’économie verte : Comprendre l’emploi dans l’économie verte par l’analyse des métiers

L’économie verte concerne directement près de quatre millions de personnes en emploi. Seulement 140000 d’entre elles occupent un métier dit « vert », à finalité environnementale, alors que les autres exercent un métier « verdissant », dont les compétences sont amenées à évoluer afin de prendre en compte les enjeux environnementaux.

Ces professions sont avant tout exercées par des hommes, disposant souvent d’un niveau de formation de type BEP/CAP ; les ouvriers y sont largement représentés. Les taux de rotation des emplois concernés sont faibles. Les métiers de l’économie verte ne sont pas épargnés par la dégradation du marché du travail même si les métiers verts sont un peu moins touchés. Par ailleurs, les difficultés de recrutement anticipées par les entreprises sont un peu plus importantes dans les métiers de l’économie verte que dans l’ensemble de l’économie.

Dans le tableau ci-dessous de la répartition des effectifs des professions vertes par sexe et conditions d’emploi en 2010, les principaux secteurs de l’environnement pourvoyeurs d’emploi restent l’eau et les déchets à plus de 75% suivi des métiers transversaux (techniciens, ingénieurs et cadres techniques de l’environnement) et des métiers de la protection de la nature.

metiers de l'économie verte

Merci à Sandrine Roussel, Atouts Métiers LR

Commentaires fermés.

Articles relatifs et annonces