Grand Prix des Bonnes Nouvelles des Territoires 2014

0

cercle-entrepreneursLancement du Grand Prix des Bonnes Nouvelles des Territoires 2014
Appel aux initiatives impertinentes et réussies

Réponses pour le 15 avril 2014 – Remise des prix en novembre 2014.

Le Cercle des Entrepreneurs du Futur, créé en 2003, comprend plus d’une quarantaine de membres, organismes et entreprises partenaires, rassemblés dans le même esprit d’évergétisme : réaliser « le bienfait public à partir des libéralités privées ».
Le Cercle a pour principal objectif de penser et d’agir autrement en contribuant à la société de la connaissance et en soutenant l’entrepreneuriat ainsi que les initiatives locales de développement.
C’est dans cette perspective que s’inscrit le Grand Prix de l’impertinence lancé en 2007 par le Cercle des Entrepreneurs du Futur. Ce dernier est, depuis 2010, un projet commun de Cnam entrepreneur(s) et de la Fondation Prospective & Innovation, organisé comme les précédents avec l’appui de l’Académie des Technologies, de l’Institut Montaigne, de Xerfi, du Club de Paris de l’innovation, des Échos, du Pèlerin.

Pour sa sixième édition, les Pr Michel Godet et Jean-Claude Bouly, qui animent le Cercle, ont voulu lui donner un caractère plus opérationnel en faisant remonter des initiatives et actions de terrain réussies et exemplaires, notamment en matière de développement économique et de création d’emploi, de cohésion sociale et de développement durable. Ces bonnes nouvelles venues des territoires montrent que si la France d’en haut va mal, celle d’en bas qui entreprend et innove va plutôt mieux. C’est ainsi qu’ils se sont rapprochés d’un certain nombre de partenaires impliqués dans les territoires : ADIE, ANC, AVISE, BGE, CCI France, Initiative France, Le RAMEAU, ODAS, RDS, Réseau Entreprendre, Union des couveuses.
L’objectif de ce Grand Prix des bonnes nouvelles des territoires est de valoriser des initiatives qui méritent d’être connues, reconnues, et autant que possible reproduites. Il s’agit avant tout d’analyser une réussite qui pourra servir d’exemple.

grand-prix-entrrepeneursDans ce cadre, le Cercle des Entrepreneurs du Futur décernera des prix d’un montant de 2 000  € et de 1 000 €. Chaque bonne nouvelle primée fera l’objet d’un récit, rédigé par un professionnel des médias, publié et largement diffusé. Cette rédaction et publication seront financées par le Cercle.
Les réponses pourront être individuelles ou collectives. Elles devront témoigner d’initiatives et d’innovations impertinentes et réussies, notamment dans des contextes difficiles.
Elles seront évaluées par un jury présidé par le Recteur Christian Forestier et composé de : Fabrice Bardèche (vice-président d’Epita), Noël Bouffard (Sopra), Jean-Claude Bouly (directeur de Cnam entrepreneur(s)), Anne Chatauret (Initiative France), Pierre-Marie Christin (France Info), le Recteur Gérard-François Dumont (professeur à la Sorbonne), le professeur Philippe Durance (Cnam), Yves Farge (Académie des technologies), Benoît Fidelin (Pèlerin), Béatrice Genoux (CCI France), le professeur Michel Godet (Cnam, animateur du Cercle), Charles-Benoit Heidsieck (Le RAMEAU), Irène Kerner (Fondation Prospective & Innovation), Emmanuel Landais (ADIE), Philippe Laurette (RDS), Alain Lebaube (journaliste),

Conditions d’éligibilité

Pour être éligibles, les initiatives impertinentes et réussies doivent satisfaire les conditions suivantes :
– avoir au minimum deux années d’existence ;
– être rédigées en français ;
– être adressées sous forme électronique et sous forme papier, impérativement identiques. Elles doivent avoir été soumises dans les délais, au format demandé, et être complètes (tous les éléments demandés doivent être fournis) ;
– les porteurs d’initiatives ne doivent pas être membres du jury ;
– les membres du jury ne participeront pas aux votes concernant les initiatives qu’ils auront fait remonter.

Critères d’évaluation

Les initiatives seront notamment évaluées à partir des critères spécifiques suivants :
– le caractère novateur, ambitieux et réussi en matière de développement économique et de création d’emploi, de cohésion sociale et/ou de développement durable ;
– l’originalité, voire l’impertinence de la démarche au regard des idées et manières de faire convenues ;
– la qualité et l’originalité des alliances qui ont permis de faire naître, de développer et de faire réussir l’initiative ;
– l’utilité opérationnelle, c’est-à-dire le progrès qu’elle apporte aux utilisateurs (consommateurs, citoyens, etc.) : mieux vivre, gain (temps, etc.), efficacité, etc. ;
– les impacts en termes économique, social et environnemental, notamment pour le territoire concerné ;
– le caractère reproductible.

Procédure de sélection

Le jury désignera en son sein, pour chaque initiative éligible, deux rapporteurs chargés de l’évaluation.
Lors d’une première séance du jury, après audition des évaluations faites par les rapporteurs, le jury votera pour établir la liste des initiatives retenues. Les membres ayant suscité des initiatives ne participeront pas au vote correspondant à ces initiatives.
Lors d’une seconde réunion, le jury votera pour déterminer les initiatives primées.
Les votes du jury seront effectués à la majorité qualifiée des membres présents. En cas d’ ex-æquo, la voix du Président du jury sera prépondérante.

Partager

About Author

Publidiffusion d'offres d'emploi, de stage et de formations en environnement - Guide non exhaustif. • Candidater à une formation : contacter directement l'établissement. Site à consulter Parcoursup.fr • Candidater à une offre de stage ou d'emploi : cliquer sur le bouton candidater au bas de l'offre.

Publier une offreRéférencer une formation

Commentaires fermés.

error: Copie de contenu non disponible.