Ingénieur agronome biodiversité et développement durable H/F

0

L’Institut de Recherche pour le Développement recrute

recrutement IRDIngénieur agronome biodiversité et développement durable H/F à Dakar – SÉNÉGAL
Poste à pourvoir par voie de Volontariat International en Administration – 12 mois renouvelable
Limite de candidature : 31/03/2020

Affectation

Affectation structurelle

Institut de Recherche pour le Développement (IRD)
L’Institut de Recherche pour le Développement est un établissement public français à caractère scientifique et technologique (EPST) qui intervient depuis plus de 60 ans dans les pays du Sud. Il est placé sous la double tutelle des ministères chargés de la Recherche et des Affaires étrangères.
Ses activités de recherche, d’expertise, de valorisation et de formation ont pour objectif de contribuer au développement économique, social et culturel des pays du Sud. Près de 40% des effectifs de l’Institut sont affectés à l’étranger et en Outremer.
Au sein de l’Unité Mixte de Recherche – 232 DIADE – Diversité, adaptation, développement des plantes – Les projets de recherche de l’UMR DIADE visent à comprendre la nature et le rôle des mécanismes de diversification structurale et fonctionnelle du génome des plantes tropicales, de la diversité et des structures de leurs populations au cours des processus de spéciation, d’adaptation aux variations naturelles du milieu ou aux modifications d’origine anthropique.

Affectation géographique

Sénégal – Dakar – Centre de recherche de Bel-Air IRD/ISRA

Description du poste

Contexte

L’agriculture Ouest-Africaine doit relever le défi d’augmenter sa production agricole pour satisfaire les besoins d’une population en forte croissance dans un contexte de baisse de la disponibilité des terres (i.e. dégradation des sols) et de changements climatiques majeurs. Les céréales sèches, dont le fonio, le mil, et le sorgho, couvrent près de 60% de la surface céréalière en Afrique de l’Ouest. L’adaptation de ces céréales représente dès lors un enjeu majeur pour l’avenir. Les variétés paysannes et les espèces sauvages apparentées constituent un réservoir de diversité pour l’adaptation et l’amélioration variétale.

Missions de l’ingénieur agronome – biodiversité

La question de recherche portera sur le rôle des ressources génétiques pour une intensification écologique des systèmes agricole sahélien. Le/la VIA accompagnera les projets de recherche de l’unité et contribuera à renforcer :

  • La caractérisation de la diversité et l’évolution des céréales africaines en réponse aux facteurs environnementaux et humains ;
  • La description des savoirs et savoir-faire locaux, l’analyse des changements de pratiques agricoles ;
  • La description des savoirs et savoir-faire locaux, l’analyse des changements de pratiques agricoles, les expérimentations en milieu paysan ;
  • La démarche de recherche-action qui permet de co-concevoir des solutions et de traduire certaines d’entre elles en questions de recherche traitables.

Activités

Accompagner les activités de recherche (prospections/expérimentations) sur le terrain en collaboration avec les autres membres de l’équipe ainsi qu’avec les partenaires du Sud.
Mener une gestion de projet et un accompagnement des équipes sur le terrain.
Analyser, interpréter et synthétiser des résultats d’expérimentations.
Participer à l’encadrement de stagiaires et des doctorants liés aux projets de recherche.
Participer à la gestion de la plateforme de biologie moléculaire.
Valoriser les résultats sous différentes formes de communications scientifiques et auprès des partenaires (Organisations paysannes et ONG).
Compétences Compétences en sciences agronomiques ;
Compétences en génétique des populations et biologie moléculaire ;
Maîtrise d’outils de suivi et d’analyse (enquêtes, bases de données, statistiques) ;
Expérience en gestion d’essais de terrain ;
Intérêt pour les approches interdisciplinaires ;
Disposition à manager des équipes.

Profil recherché

Formation
Ingénieur-e agronome / Master II en Sciences et technologie de l’agriculture, agro-écologie, génétique des populations, développement durable

Aptitudes
Capacité et goût pour le travail dans des environnements multiculturels, curiosité pour les sociétés rurales.
Bonnes qualités relationnelles, autonomie et esprit d’initiative.
Capacité d’analyse et de synthèse.
Motivation pour la recherche en coopération et pour le développement des pays du Sud.
Sens de l’organisation.
Rigueur / Fiabilité.
Maîtrise de l’anglais.

Environnement

Au Sénégal, les activités de recherche seront insérées dans les projets de recherche : ASSET (ANR MOGPA, 2019-2023), et PEMILADAPT (ANR JCJC, 2020-2024) qui répondent à un principe de partenariat scientifique équitable et ont été co-construit avec le partenaire d’accueil (ISRA/LNRPV). Le/la VIA viendra en appui au travail de recherche de Monsieur Adama Faye afin d’initier de nouveaux programmes de recherche. L’expatriation du ou de la VIA sera accompagnée depuis Montpellier par deux chercheuses Adeline Barnaud et Cécile Berthouly, grâce à des réunions régulières en visio-conférence, des missions d’appui de chercheurs et MLD et du temps réservé pour effectuer des missions à Montpellier.

Conditions d’éligibilité au VI : Date de naissance, l’adresse permanente et numéro de Civiweb doivent être impérativement mentionnés sur le CV
Nationalité d’un pays de l’Union Européenne
Moins de 28 ans à l’inscription sur civiweb
Moins de 29 ans au démarrage du contrat

Candidature

Référence de cette offre de volontariat International : OE-090320-2
Limite de candidature : 31 mars 2020
Envoyer votre candidature (CV et lettre de motivation) à l’IRD par e-mail en cliquant ci-après :

Diffusé par Orientation-environnement.fr • Clôture des candidatures : 31/03/2020

Commentaires fermés.