Master Spécialisé Transition énergétique

Master Spécialisé en Alternance Transition énergétique, Écologie Industrielle, Économie Circulaire

master transition énergétique

L’ISEADD (Institut Supérieur d’Études en Alternance du Développement Durable) a ouvert à la rentrée d’octobre 2016 un nouveau Master Spécialisé en Alternance dédié à la Transition énergétique, à l’Écologie Industrielle et à l’Économie circulaire.

Nouveaux emplois de la transition énergétique

Cette formation opérationnelle de haut niveau répond à une forte demande du monde professionnel faisant suite à la Loi sur la Transition Énergétique et aux engagements pris par la France à la COP 21 Climat de décembre 2015. Ce sont en effet 100 000 emplois qui vont être créés en 5 ans dans les seules énergies renouvelables (éolien, photovoltaïque…), soit plus du double de ce qui existe aujourd’hui (75 000 emplois).
La nouvelle Loi sur la Transition Énergétique et l’Économie Verte prévoit en effet de multiplier par deux la part d’énergies renouvelables d’ici à en 2030 (32% d’énergies renouvelables dans la production électrique nationale). Les émissions de gaz à effet de serre seront, quant à elles, diminuées drastiquement de 40% d’ici 2030 et divisées par quatre à l’horizon 2050. L’effort financier de notre pays est historique : la loi a ainsi créé un fonds de 1,5 milliards d’euros pour accompagner les initiatives locales dans les domaines de la transition énergétique et de l’économie circulaire.

Des dizaines de milliers d’emplois vont être également créés dans le domaine de l’économie d’énergie à travers un très large éventail de spécialités allant de la conception des installations et des systèmes numériques associés jusqu’à leur exploitation opérationnelle (ingénieurs, chefs de projet, développeurs, responsable de la gestion énergétique…).

Les entreprises ont dans le même sens un besoin urgent de spécialistes, consultants et experts en performance énergétique, rénovation thermique, smart grids, smart buildings, bâtiments intelligents, éco-quartiers, nouvelles technologies, objets connectés…Les règles d’urbanisme sont à ce titre modifiées pour répondre à la programmation de 500 000 rénovations lourdes de bâtiment chaque année d’ici 2017 pour aller dans le sens d’une meilleure performance thermique. Un critère minimal de performance énergétique est à cet effet intégré dans les critères de décence des logements, et à terme, les bâtiments à énergie positive seront construits de façon systématique.

De nouveaux emplois dans l’éco-conception et l’économie circulaire

Parallèlement, à ces besoins liés à la transition énergétique, le secteur de l’écologie industrielle et de l’économie circulaire ouvre lui-aussi des débouchés considérables dans les entreprises, les bureaux d’études et les collectivités locales. Ces besoins se chiffrent eux-aussi en milliers d’emplois dans l’éco-conception et l’analyse du cycle de vie des produits, la gestion et la valorisation des déchets, le management de la logistique durable et l’écologistique, le recyclage et l’écologie industrielle…

La valorisation et le recyclage systématique des déchets sont en effet aujourd’hui systématiquement encouragés (logique C2C « cradle to cradle » : du berceau au berceau), et l’obsolescence programmée des produits sera désormais assimilée à une tromperie sur la marchandise.

Cursus de formation en Alternance

Dans ce marché en pleine expansion des métiers du développement durable, les futurs diplômés bénéficient d’une formation aussi complète que concrète, leur donnant accès à de très nombreux débouchés professionnels. Le campus de l’ISEADD est basé au cœur du périmètre géographique du Pôle de Compétitivité National « Ville et Mobilité Durable », labellisé par l’Etat en 2005 comme Pôle à vocation nationale, sur lequel convergent aujourd’hui de toute la France les activités économiques, enseignements et programmes de recherche en matière de développement durable.

Les étudiants y suivent leur cursus sur un rythme soutenu d’alternance hebdomadaire, soit 3 jours sur le terrain en entreprise et 2 jours à l’école. Les enseignants sont tous des professionnels reconnus en France et à l’étranger (consultants, praticiens, experts nationaux et internationaux… ). La formation dispensée assure une véritable double compétence en associant, d’une part les cours de spécialisation en transition énergétique, écologie industrielle et économie circulaire, et d’autre part un programme de management général.

Grâce à l’alternance, cette formation très opérationnelle permet à chacun de pouvoir appliquer les nouvelles compétences acquises à sa spécialité initiale (diplômés d’écoles d’ingénieur ou d’école de commerce, juristes, économistes, scientifiques, urbanistes,…).

L’expérience professionnelle développée pendant l’alternance est ensuite irremplaçable devant un recruteur. La formation est gratuite pour l’étudiant, les frais de scolarité étant supportés en totalité par l’entreprise où il effectue son stage.

Établissement de formation

ISEAM – Institut Supérieur d’Etudes en Alternance du Développement Durable
52, rue de la Maison Rouge
77185 Lognes / Marne-La-Vallée – France

Référencer une formation en environnement
Crédits photo : Seagul, Pixabay

Laisser un commentaire