Prix Infrastructures pour la Mobilité et Biodiversité

0

Organisé par l’Institut des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité (IDRRIM) depuis 2010, avec l’ensemble des signataires de la Convention d’engagement volontaire (MEDDE, ADF, FNTP, USIRF, SPTF et Syntec Ingénierie), le Prix Infrastructures pour la Mobilité et Biodiversité “IMB” récompense chaque année les meilleures initiatives prises par les acteurs impliqués dans la conception, la construction, la gestion, l’entretien, l’aménagement, la requalification et l’exploitation des infrastructures de mobilité (routes, rues, voies vertes, espaces publics urbains, voies ferrées et fluviales, ports, aéroports) en faveur de la préservation, de la restauration et de la valorisation des écosystèmes et de la biodiversité.

L’objprix-infrastructure-biodiversiteectif : identifier et valoriser les meilleurs projets de préservation, de restauration et de valorisation des écosystèmes et de la biodiversité, y compris les plus petits et les plus ingénieux !

Ouverture des candidatures à la 5ème édition du Prix IMB :
du mardi 20 mai 2014 au vendredi 12 septembre 2014.

Organisée en partenariat avec la Revue générale des routes et de l’aménagement (RGRA), Le Moniteur, Le Club Technique de la Gazette des Communes-Techni.Cités et Terre Sauvage, cette 5ème édition comporte quelques nouveautés, le Prix IMB étant désormais ouvert aux initiatives prises à l’Outre-Mer et à l’international ainsi qu’aux travaux de recherche (de type thèse soutenue). Une nouvelle catégorie “Initiatives astucieuses” est également proposée, destinée à mettre en valeur les solutions modestes mais innovantes proposées notamment par des petites structures.

> Qui peut concourir au Prix infrastructure ?

Toute structure ou organisme public ou privé, quelle que soit sa taille, tels que : communes, intercommunalités, métropoles, conseils régionaux, conseils généraux, services et établissements publics de l’Etat, établissements publics d’aménagement, sociétés concessionnaires d’autoroute, gestionnaires de voies ferrées et fluviales, grands ports, sociétés d’ingénierie ou bureaux d’études, entreprises, universités et grandes écoles, associations.

> Avec quel type de projet ?

Toute action, globale ou ponctuelle, de conception, construction, exploitation, entretien, gestion et/ou requalification d’infrastructures ou travail de recherche de type thèse (soutenue), contribuant à la préservation, la restauration, ou la valorisation des écosystèmes et de la biodiversité, prise en France métropolitaine et ultramarine, ou à l’international.

> Quelles infrastructures ?

Tous types d’infrastructures de mobilité : routes, rues, voies vertes, espaces publics urbains, voies ferrées, ports et voies navigables, aéroports.

Le jury, présidé par Mauricette Steinfelder (membre permanent du CGEDD) et composé de professionnels reconnus dans le domaine de la mobilité et de l’environnement, distinguera les meilleurs projets à travers 7 catégories :

  • Continuités écologiques (transparence écologique, prise en compte de la trame verte et/ou bleue)
  • Génie écologique
  • Biodiversité et paysage (urbain et rural)
  • Sensibilisation et communication (des acteurs, riverains et usagers)
  • Initiatives astucieuses (solutions modestes mais innovantes)
  • Initiatives à l’international
  • Thèses (soutenues avant la date de dépôt du dossier)

Pour plus de renseignements : www.idrrim.com

Partager

About Author

Publidiffusion d'offres d'emploi, de stage et de formations en environnement - Guide non exhaustif. • Candidater à une formation : contacter directement l'établissement. Site à consulter Parcoursup.fr • Candidater à une offre de stage ou d'emploi : cliquer sur le bouton candidater au bas de l'offre.

Publier une offreRéférencer une formation

Poster un message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Copie de contenu non disponible.