Sensibiliser le grand public à l’intérêt de la récolte de bois

Offre de mission en Service civique H/F Sensibiliser le grand public à l’intérêt de la récolte de bois

recrutements forêt modèle de Provence

Service civique forêt sur la récolte de bois basé à Gardanne dans les Bouches-du-Rhône (13)
Mission : Réaliser une enquête et un plan de communication • Limite de candidature : 07/05/2018

État des lieux

Il est communément admis par le secteur forestier professionnel que la non – « acceptation sociale de la coupe de bois » est un frein au développement de la filière forêt-bois. En effet, directement pas position idéologique anti coupe de bois, ou indirectement par la pression de leur entourage, les propriétaires forestiers, qu’ils soient privés ou publics, rechignent parfois à s’engager dans des travaux sylvicoles comprenant des coupes de bois. Or, cet acte est bien l’action fondamentale de la sylviculture et la base de l’approvisionnement du marché en bois, donc de toute cette filière.

Pourtant, au-delà de ce constat généraliste, nous ne disposons que de très peu de données fines sur cette problématique : quelle est son ampleur, quels en sont ses ressorts ? Dans l’objectif d’organiser ultérieurement une campagne d’information d’envergure à l’échelle régionale répondant à cet enjeu, il convient avant tout d’affiner la connaissance collective sur le sujet.

Missions et objectifs : enquête et plan de communication Récolte de bois

  • Identifier, sonder et mobiliser les catégories d’usagers forestiers non-professionnels pour qui la ou certaines coupes de bois posent d’une part problème (chasseurs, écologistes, randonneurs, sportifs etc…), et les acteurs forestiers professionnels déclamant la « non-acceptation sociale de la coupe de bois » d’autres part (gestionnaires, exploitants et entreprises de travaux forestiers, organismes de développement forestier).
  • Élaborer un plan de communication répondant à la problématique avec efficacité et pertinence.

Actions (classement chronologique) :

  1. Regrouper les témoignages déjà existants sur l’une ou l’autre des deux catégories d’acteurs
  2. Mener une double-enquête par entretien semi-directifs, questionnaires et réunions en salle et/ou sur le terrain de coupe de bois auprès :
    o des acteurs forestiers professionnels déclamant la « non-acceptation sociale de la coupe de bois » : quels sont précisément les discours (et catégories d’usagers forestiers qui les tiennent) qui leur posent problème ? Quelles en sont les conséquences : types de coupes de bois avortées par pression directe ou indirectes …?

o des usagers forestiers non-professionnels (France Nature Environnement, Fédération des chasseurs, Fédération de randonnée pédestre, et grand public non affilié etc.) : cerner les types de coupes de bois fustigées, les arguments avancés et par opposition leurs représentation et valeurs revendiquées (paysage, usages, durabilité supposé des peuplements etc…) d’une forêt modèle

Nota bene : Pour ce faire, un ou des terrain/s d’étude sera/seront utilisé/s (ce qui n’exclura pas d’enquêter en parallèle plus largement auprès de tous les autres acteurs cités précédemment en « publics-cibles »).
L’enquête, ici-réalisée auprès de cette grande diversité d’acteurs, permettra d’obtenir des conclusions valables à bien d’autres contextes.

3. Recenser les outils de communication déjà réalisés ou en projet par les organismes de développement forestier et analyser leurs points forts, faibles.

4. Bâtir un plan de communication ciblé et ambitieux par la réalisation d’un cahier des charges spécifiant les publics-cibles et les moyens concrets complémentaires aux actions déjà entreprises pour les atteindre (exemples : expositions, ateliers pédagogiques, conférences, campagne d’affichage, visites de chantier (réelles ou virtuelles), articles et vidéos, quizz etc.)

Le cahier des charges de gestion durable de la forêt PEFC sera utilisé comme référence pour juger de la durabilité ou non de travaux forestiers.

Partenaires pré-identifiés

Syndicat des Exploitants et Scieurs Alpes-Méditerranée, entreprises de travaux forestiers, Syndicats des propriétaires forestiers privés sylviculteurs, Centre Régional de la Propriété Forestière, Office National des Forêts, Communes Forestières, Syndicat Mixte de Préfiguration du Parc Naturel Régional de la Sainte-Baume, Syndicat Mixte du Massif des Maures, Coopérative Provence Forêt, ASL (de Fontfrège, de la Suberaie Varoise, de la haute Vallée de l’Arc), France Nature Environnement, Fédérations départementales des chasseurs de PACA, Fédération de randonnée pédestre, Institut pour la Forêt Méditerranéenne, association Forêt Méditerranéenne.

Profil et savoir-être recherché

  • Le/la stagiaire devra faire preuve d’autonomie, de prise d’initiative et d’aptitude au travail en réseau.
  • Des expériences dans les domaines de la forêt, de l’environnement, du développement durable, et en enquête de terrain et traitement de données seront requises.

Cadre

Contrat : Volontariat en Service civique
Durée : 6 / 12 mois
Lieux : Association Forêt modèle de Provence. 13120 Gardanne
Déplacements à prévoir dans la région et principalement le Var et les Bouches-du-Rhône (donc véhicule personnel requis).
Référence de l’offre : OE-070318-1

Clôture de candidature et archivage de cette offre le : 07/05/2018

Poster votre message, sans lien web • Espace modéré

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.