Stage Agriculture Biologique et de conservation H/F

0

Bio en Hauts de France recrute un.e stagiaire Agriculture Bio

Agriculture Biologique Hauts de France

Offre de stage agriculture biologique en Hauts-de-France
Limite de candidature : 20/12/2019

Sujet du stage : Agriculture de Conservation sans glyphosate, une nouvelle voie pour le développement de l’Agriculture Biologique.

Présentation de Bio en Hauts-de-France

Bio en Hauts-de-France est l’organisation régionale des agriculteurs biologiques, ouverte aux acteurs économiques et aux partenaires : producteurs, collecteurs, transformateurs, distributeurs, consommateurs, pouvoirs publics… Notre rôle fédérateur facilite les échanges au cœur des territoires et la concertation entre les différents acteurs des filières biologiques. Nous poursuivons les missions suivantes :

  • Accompagner les agriculteurs dans leur changement vers l’agriculture biologique 
  • Améliorer la performance des systèmes bio et optimiser l’équilibre des systèmes bio 
  • Faire émerger et co-construire des filières relocalisées, durables et équitables
  • Accompagner la transition agricole et alimentaire dans les territoires 
  • Promouvoir l’AB pour une alimentation saine et durable pour tous

Contexte du stage Agriculture Biologique

Chacun connait les perspectives annoncées pour ce qui apparait, aujourd’hui, comme la matière active la plus répandue sur la planète : le glyphosate. Que ce soit dans trois ou cinq ans, la manière la plus durable pour gérer la question est d’apprendre à s’en passer! Parmi les courants de l’agriculture de conservation (AC) représentant plus de 10 000 ha en Hauts de France, bon nombre d’agriculteurs ont développé une attention particulière à la vie de leur sol, les amenant progressivement à réduire ou supprimer les intrants de synthèses (fertilisants et pesticides). Mais, souvent, ces systèmes tiennent aussi grâce à l’usage du glyphosate.

Deux orientations sont alors possibles pour de se passer du glyphosate :

– celle où l’on attend une molécule de substitution,
– et, celle qui fait de cette perspective réglementaire une opportunité pour expérimenter des changements de pratiques et/ou de systèmes pour supprimer du désherbage chimique.

Par ailleurs, l’agriculture biologique (AB) se fonde sur le fonctionnement optimum de la vie du sol. Or, celle-ci est périodiquement mise à mal au moment des labours. Cette pratique de travail de sol interroge les producteurs en AB qui y ont recours pour gérer l’enherbement à l’implantation des cultures. Certains, en passant en bio ont repris la charrue. Pour d’autres, c’est un frein à la conversion. Nous attendons de ce projet que s’instaure un dialogue entre ces deux typologies d’agriculteurs qui, par des entrées différentes, ont finalement des objectifs assez proches : poursuivre en AC mais supprimer le glyphosate, dernier point de blocage avant le passage en agriculture biologique ou poursuivre en AB en limitant le travail du sol afin de consolider les systèmes. De ce dialogue entre les deux systèmes de production, nous souhaitons développer les surfaces en AB fondé sur des pratiques plus durables vis-à-vis de la vie du sol.

Projet partenarial

De ce constat est né un projet partenarial entre Bio en Hauts de France, la Fredon et l’APAD 62 d’une durée de 3 ans (2019 – 2021) ayant 4 objectifs :

  1.  Identifier des initiatives permettant de se passer du glyphosate en système AC et de réduire le travail du sol en AB.
  2. Expérimenter des itinéraires techniques adaptés à la situation des producteurs. 
  3. Accompagner les producteurs dans le changement de leurs pratiques. 
  4. Valoriser et vulgariser les expériences des producteurs et les acquis du projet.

Les expérimentations ayant démarré en 2019, nous avons besoin à ce stade d’enrichir le projet.

Objectifs et missions du stage

Capitaliser les références existantes concernant la réduction du travail du sol sans utiliser de glyphosate *
Parmi les réseaux des partenaires, des expériences de chercheurs ou d’expérimentateurs seront recueillies de manière à identifier ce qui est possible ou à ne pas faire en vue d’inspirer la reconception de système de production en région.
1 analyse des données recueillies / 1 fiche réduction de travail du sol sans utilisation du glyphosate.

Identifier les matériels existants et manquants sur le territoire
La réduction du travail du sol suppose du matériel spécifique, il s’agit dans un premier temps de l’identifier et de la caractériser. Dans un second, le cas échéant de pointer les manques ou les adaptations utiles dans le cadre d’itinéraires sans glyphosate
2 fiches techniques,
1 analyse concernant l’adaptation du matériel au sujet,
1 cartographie du matériel présent sur le territoire

Recueillir les expériences de producteurs régionaux
Les partenaires sont tous des structures professionnelles, leur réseaux d’adhérents est un réseau d’expériences correspondant aux conditions pédoclimatiques de la région. Le recueil des initiatives pertinentes est un outil essentiel pour la vulgarisation de la démarche
1 recueil d’expériences

Organiser des démonstrations, interventions, visites, de pratiques innovantes avec la collaboration des producteurs,
En s’appuyant sur le recueil et les fiches techniques ci-dessus, valoriser des démonstrations et/ou visites (matériels, itk, système) innovantes permettant en bio de réduire le travail du sol et en travail réduit de se passer du glyphosate.
3 démonstrations / visites / interventions

Profil souhaité

Profil du stagiaire et compétences recherchées :

  • Formation ingénieur agri / agro
  • Connaissances en agronomie et en particulier en grandes cultures (analyse de sols, fertilité, matériel) 
  • Maîtrise des enjeux techniques autour de la fertilité des sols 
  • Connaissance des réseaux d’agriculture biologique et agriculture de conservation 
  • Compétences en conduite d’entretien et animation d’évènement 
  • Autonomie et prise d’initiative, sens du contact, 
  • Esprit de synthèse
  • capacités rédactionnelles + la maîtrise des outils informatiques cartographiques seraient un plus (SIG)

Informations pratiques

Durée du stage : 6 mois
Date de démarrage : mars 2020
Localisation : dans les locaux de Bio HDF (Amiens – à confirmer)
Déplacements à prévoir. Permis B obligatoire. Voiture de service – Indemnités légales

Candidater à ce stage

Référence de cette offre de stage agriculture Bio : OE-181219-1
Envoyer votre CV et votre lettre de motivation avant le 20 décembre 2019.

Clôture des candidatures : 20/12/2019

Partager

About Author

Site-média Emploi Stage Formations en environnement et développement durable. Guide des formations non exhaustif. Pour toute candidature, contacter directement l'organisme de formation ou recruteur mentionné sur l'annonce. Conseils personnalisés uniquement sur devis. Actualiser, compléter ou supprimer un contenu : infocom@orientation-environnement.fr

Commentaires fermés.