ANNONCER UN RECRUTEMENT RÉFÉRENCER UNE FORMATION

Offre de stage agroécologie et agroenvironnement

RECRUTEMENT CLOS

L’Institut Polytechnique LaSalle Beauvais (Oise, 60) recrute un Stagiaire Master 2 agroécologie agroenvironnement
Mémoire de Fin d’Étude pour ingénieur en agroécologie ou équivalent : Construction, évaluation et aide au choix d’un système de culture sans pesticide tenant compte du potentiel d’atténuation C d’une matrice agroforestière intraparcellaire hôte

Contexte du stage

Du fait d’objectifs réglementaires européens et/ou de la nécessité chaque jour plus prégnante de performances agroenvironnementales accrues, l’agriculture française se trouve face à l’obligation de concevoir, tester et éprouver de nouveaux modèles de production en grandes cultures. Partie de ces modèles s’inspire aujourd’hui très largement de la méta-discipline agroécologique, issue de la rencontre de l’agronomie et des sciences écologiques.
Dans le cadre des appels à projets DEPHY EXPE ECOPHYTO 2018, de nombreux systèmes de culture innovants portés par divers acteurs amont comme aval des filières agricoles sont déployés in situ pour (i) suivi et test de leurs performances comme pour (ii) formalisation des systèmes/règles de décision que les agriculteurs mobilisent pour adapter et conduire ces nouveaux systèmes de culture.

Parmi les systèmes de culture innovants testés, certains couplent des systèmes culturaux économes du fait d’un recours moindre aux fertilisants et/ou aux pesticides avec des infrastructures agroécologiques permanentes auxquelles on prête le potentiel d’accroître les performances globales parcellaires et de limiter les pressions environnementales exercées par les systèmes de culture sur les ressources naturelles (telles l’eau, les sols et la biodiversité commune). C’est le cas du système agroécologique SCA0PEST testé longitudinalement par LaSalle Beauvais depuis 2012 en partenariat avec la SCOP AGROOF, l’INRA UMR SYSTEM, la CRA Picardie et la SCIC Ferme du Futur : un système de grande culture sans pesticides, en rotation sur 8 ans, implanté au sein d’une matrice agroforestière intraparcellaire d’arbres en lignes.
Co-conçu et récemment implanté, le système de culture (SdC) SCA0PEST souffre cependant d’un manque de visibilité à moyen terme quant aux risques potentiels comme avérés. Si les partenaires du projet ont su lister les diverses règles de décision qui permettraient d’adapter le SdC aux aléas qui seront rencontrés en cours de projet, une phase de test in silico de l’ensemble des situations probables et des moyens de réponses (leviers) envisagés est nécessaire pour une aide aux choix dans le temps et une évaluation des performances. Pour cela, la génération des scénarii locaux possibles concernant tant les conditions météorologiques que les pressions ravageurs et adventices, doivent être formalisés pour être testés au sein d’outils d’analyse multicritère des performances. Les sorties espérées, dont les performances environnementales et socioéconomiques du SdC, permettront alors d’étayer les choix agrotechniques comme les décisions tactiques à prendr e et lèveront la part d’ombre qui persiste en matière d’adaptation annuelle des itinéraires techniques propres à SCA0PEST.
En outre, la présence de lignes agroforestières proposant une séquestration accrue du carbone sous forme organique, les bilans GES/C des itinéraires techniques scénarisés devront prendre en compte le potentiel d’atténuation des émissions de GES/C que propose le modèle agroforestier.

Sujet du stage :

L’objectif du mémoire de fin d’étude proposé consiste en la construction, l’évaluation et l’aide au choix d’un système de culture sans pesticide tenant compte du potentiel d’atténuation C d’une matrice agroforestière intraparcellaire hôte. Ce travail sera coordonné par l’Institut Polytechnique Lasalle de Beauvais; il s’agit d’une des grandes écoles d’ingénieur en agriculture de France, membre de la FESIC, qui forme chaque année plus de 300 ingénieurs spécialisés dans les domaines de l’Agriculture, de l’Agroécologie, de l’Agro-santé et en Géologie. Située en Picardie, à Beauvais (dep. 60), à moins de 75 km de Paris, cette école dispose d’une des toutes premières parcelles agroforestières expérimentales implantées où des témoins agricoles et forestiers côtoient sur la même parcelle (34ha) le système agroforestier intraparcellaire testé.
Afin d’établir clairement la variabilité des performances globales des itinéraires agrotechniques selon les décisions prises (à prendre) une gamme de scénarii réalistes devra être constituée; elle tiendra compte des conditions réelles rencontrées sur le terrain mais aussi des objectifs de production et d’impacts du dispositif SCA0PEST. Cette gamme de scénarii sera alors testée sous diverses dimension (agronomique, environnementale, économique voire sociale) du fait du recours à divers outils d’évaluation multicritère disponibles et compréhensibles du plus grand nombre.

Le candidat retenu sera de fait basé à Beauvais; il collaborera pour 90% aux travaux expérimentaux identifiés ci-avant à l’équipe expérimentale dédiée et comprenant 2 enseignant-chercheurs, 2 ingénieurs d’expérimentation et 1 technicien. Il participera en outre (pour 10%) à la formalisation et à la présentation de ses résultats auprès des financeurs (Cellule d’Animation Nationale DEPHY EXPE ECOPHYTO) et des partenaires régionaux (CROS ECOPHYTO Picardie, pôle IAR…).

Missions envisagées

Le candidat retenu devra être à même :
– De formaliser au sein de scénarii les diverses règles de décision hypothétiques et/ou émises de conduite d’un système grande culture agroforestier sans pesticides
– De mettre en place les différents protocoles nécessaires à la mesure et l’évaluation du potentiel d’atténuation carbone des systèmes de culture par la matrice agroforestière,
– D’évaluer in silico et ex ante les performances globales (risques salissement – Odera système, bilan GES/C – E-GES et Diaterre, pressions environnementales et économiques – STEPHY, FarmsAFe) des scénarii,
– De pratiquer des analyses statistiques pour la modélisation non linéaire du stockage carbone par les arbres agroforestiers et de la relier aux bilans GES effectués
– De constituer et d’expliquer une base de données, pour formaliser auprès d’un public agricole ouvert les résultats des évaluations des performances globales.
Profils attendus : Etudiant niveau Master II spécialisé en agronomie, agroécologie
Des connaissances et compétences en agronomie et en biostatistique appliquée à l’agronomie et à l’écologie sont attendues. L’utilisation de R, SAS ou tout autre logiciel statistique est nécessaire (modélisations linéaire et non linéaire). La constitution de base de données facilitant le calcul statistique comme la modélisation étant nécessaire, l’utilisation d’Access est attendue. Une expérience dans la manipulation d’outils d’évaluation des performances agroenvironnementales des systèmes de culture est nécessaire.

Le candidat retenu devra faire preuve de sérieux et de rigueur statistique (organisation, analyse, traçabilité des données). Il saura écouter et comprendre comme proposer et innover. Enfin il saura communiquer comme rédiger dans un français technique et scientifique très convenable, et s’inspirer de références internationales impliquant l’utilisation de l’anglais scientifique et technique à bon niveau (TOEIC niveau 780 ou équivalent). L’organisation et/ou la participation à des évènements informationnels à destination des ingénieurs conseillers et partenaires sont fort probables.
Permis B, véhicule personnel

Modalités de stage :

Stage de Février à Septembre 2014 pour une durée de 6 mois
Indemnité de 436.05€/mois + frais de déplacement et mise à disposition d’un PC – convention de stage nécessaire

CANDIDATS : pour tous renseignements sur une formation ou annonce de recrutement publiée sur ce site, contacter directement l'établissement ou l'organisme mentionné, Orientation Environnement ne gérant pas les candidatures.

Commentaires fermés.