Stage Analyse des perceptions des projets éoliens flottants H/F

0

Stage environnement au laboratoire LETG-Brest

labo LEGT UMR 6554 - Brest

Stage Analyse des perceptions des projets éoliens flottants H/F
Stage environnement dans le Finistère à Brest (29)
Limite de candidature : 31/12/2020

Sujet du stage :
« Analyse des perceptions des projets éoliens flottants : vers la définition d’indicateurs d’ « acceptabilité » spatialisés pour une approche socio-écosystémique.
Laboratoire d’accuiel : LETG – UMR 6554 Littoral, Environnement, Télédétection, Géomatique

Contexte et enjeux du stage sur les projets éoliens flottants

Ce stage s’inscrit dans le cadre plus global d’un projet ANR-France Énergie Marine intitulé « Approche socio-écosystémique de l’impact des parcs éoliens flottants » (APPEAL 2018-2021). L’objectif principal de ce projet est de construire une nouvelle approche associant sciences de la nature et sciences humaines et sociales, afin de mesurer les effets des Parcs éoliens offshores flottants (PEOF) sur le fonctionnement des socio-écosystèmes côtiers et de proposer des outils d’aide à la décision.
Ce projet se déroule en trois temps :

  1. la définition de l’état initial environnemental, écologique, et socio-économique (usages, perceptions et acceptabilité) des futurs sites d’implantation des PEOF ;
  2. la modélisation des évolutions possibles de leur fonctionnement trophique et de leur rôle dans la conservation de la biodiversité, des impacts économiques sur les flottilles de pêche, et des interactions avec les autres usages ;
  3. le développement d’un modèle de socio-écosystème visant à caractériser et analyser les interactions entre l’ensemble des acteurs et l’environnement, en tenant compte du cadre juridique.

Le stage proposé s’intègre prioritairement dans les étapes 1 et 2 tout en s’articulant avec l’étape 3. L’enjeu du stage est double, il s’agira :

  • d’une part de produire des données originales relatives aux perceptions des parcs éoliens flottants par le grand public aujourd’hui inexistantes en France dans la perspective d’élaborer des indicateurs de perception/d’acceptabilité. En 2018-2019, un travail d’enquêtes par entretien a été engagé auprès les acteurs du nautisme. Celui-ci a permis de recueillir des informations qualitatives et spatialisées sur les perceptions des acteurs. Afin de compléter ces informations par des données quantitatives, un questionnaire en ligne sera administré en janvier 2021.
    Durant le stage le (la) candidat(e) mobilisera l’ensemble de ces données qualitatives, quantitatives et spatiales pour définir des indicateurs de perception des projets d’énergie marine,
  • et d’autre part, d’élaborer des propositions pour la spatialisation des indicateurs de perceptions afin d’envisager leur intégration dans des modèles d’évolution prospectifs destinées à évaluer les incidences de l’implantation du PEOF à différentes échelles spatiales et temporelles.

Le site de PEOF pilotes étudié sera le site Groix & Belle-Île (Atlantique) porté par EOLFI.
Le stage sera mené en étroite collaboration avec un(e) autre stagiaire et l’équipe du projet.

Mission ou activités principales

  • Réaliser un état des lieux qualitatif et quantitatif des infrastructures et des capacités d’accueil dans le domaine de la plaisance dans le secteur d’étude.
  • Suivre, animer le déroulement de l’enquête en ligne et réaliser des entretiens pour compléter les données existantes lorsque cela s’avère nécessaire.
  • Analyser les données recueillies avec un focus prioritaire sur l’analyse des données spatiales relatives aux perceptions des acteurs. Les acteurs ont produit des cartes de perception des enjeux du territoire (enjeux de biodiversité, d’usages, paysagers…) dans le contexte du projet éolien offshore. Il s’agira de comprendre les liens entre ces perceptions spatialisées et le degré « d’acceptabilité » des individus.
  • Élaborer des indicateurs de perception spatialisés mobilisables dans la perspective de la modélisation des incidences de l’implantation du PEOF à différentes échelles spatiales et temporelles et de la définition d’espaces de moindres contraintes pour l’implantation des infrastructures.
  • Participer à certaines actions menées dans le cadre du projet APPEAL (réunions France Energie Marine, campagnes de recueil de données en mer…)
  • Rédiger d’un rapport synthétisant les résultats des travaux réalisés.

Profil recherché

Master 2 pour un stage de 5-6 mois (candidature de Master 1 acceptée)
Domaine de formation sciences humaines et sociales, géographie, économie, environnement, cartographie/SIG

Savoir-faire opérationnel
– Qualités relationnelles et travail d’équipe ;
– Qualités d’observation
– Capacité d’analyse et de synthèse ;
– Sens de l’organisation, rigueur ;
– Autonomie et esprit d’initiative ;
– Qualité rédactionnel

Conditions de stage

Accueil administratif : laboratoire LETG-Brest (IUEM-UBO) et collaboration avec le laboratoire AMURE (IUEM-UBO)
Déplacements à prévoir (Finistère et Morbihan principalement)
Durée : mars à juillet/août 2021 (5 à 6 mois) selon les contraintes de l’étudiant(e),
Maître de stage : Ingrid Peuziat
Aspects pratiques : stage indemnisé selon des modalités financières de l’Université de Bretagne Occidentale (env. 520€/mois), prise en charge des déplacements et des frais annexes.
Permis obligatoire (déplacement, terrain en Bretagne sud à prévoir)

Candidater à ce stage

Date limite de candidature : 31 décembre 2020
Référence de cette offre de stage énergie en Bretagne : OE-151220-5

Clôture des candidatures : 31/12/2020

Partager

About Author

Publidiffusion d'offres d'emploi, de stage et de formations en environnement - Guide non exhaustif. • Candidater à une formation : contacter directement l'établissement. Site à consulter Parcoursup.fr • Candidater à une offre de stage ou d'emploi : cliquer sur le bouton candidater au bas de l'offre.

Publier une offreRéférencer une formation

Commentaires fermés.

error: Copie de contenu non disponible.