Stage d’étude de l’entomofaune H/F

0

La F.R.E.D.O.N. de Picardie propose un stage d’étude de l’entomofaune

recrutement Fredon

Stage entomofaune à Amiens : 6 mois entre mars et septembre 2020
Limite de candidature : 31/10/2019

Objet du stage : Étude de l’entomofaune au sein de différents systèmes de culture dans le cadre du projet de recherche Réseau de sites IAR (Industrie et Agro-Ressources)

Contexte de l’étude

Le défi majeur pour l’agriculture de demain est d’améliorer significativement l’efficience de production des territoires agricoles pour répondre :

  • au double besoin d’une production alimentaire suffisante et de qualité, et d’une contribution à la production de ressources renouvelables pour l’énergie ou la chimie, 
  • à la nécessité de réduire les impacts négatifs sur l’environnement.

Ainsi, la dynamique initiée par le pôle de compétitivité Industrie et Agro-Ressources (IAR) autour du concept de bioraffinerie territoriale, met en exergue l’enjeu de la production et de la mobilisation des agro-ressources à l’endroit même où elles seront valorisées.

Le développement de nouvelles filières bio-sourcées impose à ce projet deux finalités :

  • Mettre au point / démontrer la capacité de déployer des approvisionnements durables en ressource végétale, en tenant compte des enjeux et contraintes des sites de valorisation et des bassins de production et apporter des réponses aux enjeux actuels des exploitations agricoles et des territoires afin d’améliorer leurs performances, agronomiques, environnementales, économiques, organisationnelles…
  • Aider à la gouvernance publique, en évaluant des scénarios de déploiement des bioraffineries aux échelles territoriales en Picardie.

Problématique et objectif du stage entomofaune

Depuis 2015, la F.R.E.D.O.N. de Picardie (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles) est partenaire du projet de recherche « Réseau de sites et de fermes IAR », piloté par Agro-Transfert Ressources et Territoires. Son implication a pour principal objectif d’évaluer les performances et les impacts des systèmes de culture testés sur les plateformes d’expérimentation agronomique, notamment d’un point de vue sanitaire à travers l’estimation de la pression parasitaire (insectes, maladies, autres ravageurs des cultures étudiées). D’autre part elle est également chargée de déterminer l’effet des systèmes de culture sur la biodiversité de l’entomofaune. A terme, il convient de garantir l’optimisation de la production quantitativement et qualitativement à l’échelle du système de culture.

L’objectif de ce mémoire est la mise en place et la réalisation d’un diagnostic chiffré de la présence et de la densité des principaux insectes ravageurs et auxiliaires des différentes cultures sur les essais expérimentaux ainsi que de réaliser une estimation de la Biodiversité en Insectes par système de culture étudié. Cela passe par la réalisation de plusieurs sous-objectifs :

  1. Repartir des résultats des campagnes 2016, 2017, 2018 et 2019 afin d’identifier quels sont les principaux insectes ravageurs et auxiliaires présents, quels sont les adaptations de protocoles et de traitements de données à définir pour préparer la campagne de piégeage 2020 et déterminer quels sont les indices possibles pour estimer la biodiversité à partir de la capture des insectes ;
  2. Suivre l’ensemble des insectes d’importance (ravageurs, auxiliaires et indicateurs de biodiversité) sur les plate-formes expérimentales,
  3. Conclure sur l’adéquation entre la pression parasitaire, l’action des auxiliaires et la productivité des systèmes de culture suivis en intégrant l’ensemble des données techniques et environnementales liées aux sites, aux pratiques, à la rotation des cultures ainsi que sur les relations entre les systèmes de cultures et leur influence sur la biodiversité entomologique…,
  4. Elaborer des outils de communication (poster, présentations, articles…) support à la valorisation des conclusions de l’étude sur les 4 dernières années.

Axes de travail

• Recherche bibliographique approfondie sur les ravageurs, les auxiliaires potentiellement présents et pouvant avoir un impact quantitatif et qualitatif des différentes cultures étudiées ainsi que sur les indicateurs de biodiversité entomologique ;
• S’approprier les protocoles d’observation, les adapter ou développer de nouveaux outils d’observations des insectes permettant d’effectuer un suivi reproductible dans le temps et dans l’espace,
• Réaliser des tournées de capture des insectes sur l’ensemble des sites expérimentaux,
• Construire et alimenter une base de données détaillée comportant l’ensemble des observations ainsi que toutes les données techniques et environnementales,
• Traiter statistiquement les données recueillies et conclure quant à l’impact des ravageurs, l’action des auxiliaires sur les différents systèmes culturaux, ainsi que sur l’effet des systèmes sur la biodiversité en insectes,
• Aider à la construction de collections d’insectes emblématiques des différents systèmes de culture ;
• Proposer des solutions permettant l’amélioration de la durabilité des systèmes de productions végétaux intégrant la limitation parasitaire aux autres paramètres étudiés dans le projet. Ces solutions pourront être utilisées par les agriculteurs.
• Actions de communication : interventions, visites de plate-formes, vulgarisation auprès des agriculteurs…

Compétences souhaitées

Étudiant master 2 ou ingénieur
– Intérêt pour l’entomologie
– Compétences rédactionnelles
– Connaissances de base en analyses statistiques

Conditions du stage

• Lieu du stage : FREDON Hauts-de-France, site d’Amiens
• Permis VL et véhicule souhaités
• Gratification / Remboursement des frais de déplacement

Candidature

Date limite de candidature : 31/10/2019
Référence de cette offre de stage entomologie : OE-240919-2

Diffusé par Orientation-environnement.fr • Clôture des candidatures : 31/10/2019

Partager

Commentaires fermés.