ANNONCER UN RECRUTEMENT RÉFÉRENCER UNE FORMATION

Stage Évolution morphologique des cours d’eau H/F

Stage : Évaluation de l’évolution morphologique des cours d’eau suite à effacement d’ouvrages hydrauliques et identification des systèmes d’endiguement du territoire

recrutement au syndicat mixte sequana

Stage Évolution morphologique des cours d’eau en Côte d’Or (21) pour étudiant(e) Bac+5 en milieux aquatiques
Syndicat Mixte Sequana • Date limite de candidature : 15 mars 2018

A propos du Syndicat Mixte Sequana

Le Syndicat mixte Sequana (SMS) regroupe 6 EPCI sur le bassin versant de la Seine amont en Côte d’Or, Yonne et Haute-Marne (126 communes). Il exerce la compétence GEMAPI et anime le Contrat Global Sequana.
L’équipe se compose d’une directrice/ ingénieur rivière, d’une chargée de mission petit cycle de l’eau, d’une chargée de missions zones humides/ ruissellement, d’une chargée de communication, de 3 techniciens, d’un agent et d’un service civique.
L’ensemble des agents est directement placé sous l’autorité du Président du SMS.

Les sources de la Seine
Le périmètre du SMS englobe l’amont du bassin de la Seine et affluents des sources jusqu’au département de l’Aube. Il s’étend sur 1 880 km².
Le territoire présente de grandes richesses écologiques (cours d’eau, zones humides, futur Parc National) ainsi que de grandes fragilités (terrain karstique, activités humaines, rectifications de cours d’eau, grand nombres d’ouvrages hydrauliques).
Le Contrat Global Sequana (2014/2018) s’étend des sources de la Seine jusqu’à l’agglomération Troyenne et vise entre autres la préservation et la restauration des milieux aquatiques.

Descriptif des missions / Évolution morphologique des cours d’eau

1/ Suivi de l’évolution morphologique après effacements.

Le SMS est engagé depuis plusieurs années dans un programme ambitieux de restauration de la qualité des cours d’eau et entre autres, de la continuité écologique.
Depuis 2015, les actions d’effacement d’ouvrages hydrauliques font l’objet de suivis morphologiques.
Le suivi de l’impact des travaux en rivière peut mettre en œuvre un grand nombre d’indicateurs (indice poisson, diatomées, suivi de qualité physico-chimique…), dont un grand nombre est difficilement appréhendable par le grand public et nécessite des moyens humains importants pour leur réalisation et interprétation.
Dans un souci d’optimisation, le SMS a choisi de développer un outil simple de suivi basé sur la description standardisée des principaux faciès d’écoulement en rivière :

  • Cet outil est simple à mettre en œuvre sur le terrain, il nécessite peu de moyens humains et matériels.
  • Les résultats, basés sur des mesures physiques simples (hauteur d’eau, vitesse, granulométrie), permettent d’identifier rapidement les types de faciès présents en amont et en aval de l’ouvrage. La typologie de faciès, couplée à la granulométrie, permet d’évaluer l’attractivité biologique du milieu.
  • Les rendus sont présentés de façon cartographique : 1 carte des faciès présents, une carte de la granulométrie présente, puis une carte de synthèse présentant l’attractivité biologique.
  • Ces relevés et rendus sont réalisés avant la réalisation des travaux (N-1), puis après travaux (N+1 et N+3).
  • Les résultats sont mis en valeurs sous forme de plaquettes de communication simplifiée.
  • La réactivité des cours d’eau à ce type de travaux étant très importante, le différentiel cartographique avant/après travaux permettra de constituer une base argumentaire conséquente.
    En 2018, 6 sites feront l’objet de relevés: 2 en N+1 et 4 en N+3.

2/ Identification des systèmes d’endiguement

Le SMS exerce la compétence GEMAPI depuis le 1er janvier 2018 et souhaite élaborer sa stratégie de protection du bassin versant.
Dans ce contexte, il est nécessaire dans un premier temps de définir les systèmes d’endiguement présents sur le territoire. Aucune digue à proprement parlé n’ayant été construite dans un but de protection, la mission portera sur la cartographie des merlons de curage pouvant de nos jours être considérés comme digue au sens du décret (protection de plus de 30 personnes).
Le stagiaire sera placé sous l’autorité de la Directrice et travaillera en étroite collaboration avec l’équipe technique du SMS.

Profil recherché : Bac+5 milieux aquatiques

  • Master II ou école d’ingénieur en liaison directe avec les milieux aquatiques (Bac +5)
  • Connaissances en hydromorphologie
  • Capacités rédactionnelle et cartographie (Mapinfo)
  • Goût prononcé pour le terrain
  • Autonomie, rigueur et motivation
  • Permis B

Conditions du stage et Informations complémentaires

Syndicat Mixte Sequana
Lieu de stage : Châtillon-sur-Seine; 21400 (Côte d’Or, région Bourgogne-Franche-Comté)
Période et durée de stage : 6 mois à partir de mai 2018.
Rémunération : indemnités de stage

Candidature

Référence de cette offre de stage milieux aquatiques à rappeler : OE-2202018-1
Les candidatures (CV, lettre de motivation et période de stage) sont à adresser avant le 15 mars 2018.

Limite de candidature et archivage de cette offre le : 15/03/2018

CANDIDATS : pour tous renseignements sur une formation ou annonce de recrutement publiée sur ce site, contacter directement l'établissement ou l'organisme mentionné, Orientation Environnement ne gérant pas les candidatures.

Poster votre message (Conservation 18 mois max. Supression sur demande de l'auteur) :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.