ANNONCER UN RECRUTEMENT RÉFÉRENCER UNE FORMATION

Stage Gestion diversité entomologique dans les agroécosystèmes

RECRUTEMENT CLOS

Agrocampus Ouest Angers propose une offre de stage pour un étudiant en Master 2 : Mise au point d’une méthode de capture et d’une procédure de caractérisation de l‘entomofaune dans les bordures de champ.
Stage de 6 mois, période à déterminer entre février et septembre 2015

Contexte du stage

Avec les interdictions croissantes portant sur les pesticides, naît une volonté de promouvoir des pratiques agroécologiques (gestion de la diversité végétale intraparcellaire, aménagement de l’environnement parcellaire et du paysage agricole) pour conserver et favoriser l’action des organismes utiles à l’agriculture, en particulier des insectes prédateurs ou parasitoïdes de ravageurs de culture, parfois très sensibles à la destruction et la dégradation de leurs habitats.
Dans ce contexte, le projet FLOREGUL (CASDAR 2014-2017) s’intéresse à la diversité entomologique dans les bordures de champ, et plus précisément aux relations entre les interactions communautés végétales en bordure-communautés d’insectes et les services écosystémiques de régulation des insectes ravageurs au champ par les auxiliaires. Ce projet s’appuie sur un partenariat en région Pays-de-La-Loire entre l’équipe Ecologie et Génétique des Insectes de l’Institut de Génétique, Environnement et Protection des Plantes (UMR IGEPP INRA – Université Rennes 1 – Agrocampus Ouest) localisée à Angers et deux EPLEFPA (Établissement Public Local d’Enseignements et de Formation Professionnelles Agricoles) : le lycée du Fresne à Angers et le lycée Nature à la Roche-Sur-Yon.
Depuis deux ans, les deux lycées développent sur leurs exploitations des expérimentations pour tester l’intérêt d’implanter des bandes fleuries en bordures de parcelles de cultures maraîchères ou de grandes cultures en plein champ ou sous abris. Lors de ces essais, il a été mis en évidence que le choix de la méthode de piégeage pour le suivi peut être déterminant pour la mise en évidence des effets recherchés et l’analyse des résultats. En effet, il existe un certain nombre de méthodes de piégeage (passives, actives) mais chacune présente des limites d’utilisation spécifiques. La caractérisation de la diversité entomologique nécessite de mettre en œuvre sur le terrain différentes méthodes de capture. Une combinaison de plusieurs méthodes complémentaires peut permettre de résoudre ce problème mais présente un coût et un effort d’échantillonnage important. Outre les aspects méthodologiques liés à la capture d’insectes, le traitement des échantillons récoltés pose également problème en termes d’identification des échantillons, de détermination de la diversité et d’analyse des données.
Ce projet vise à développer des méthodes simples mais scientifiquement robustes utilisables dans les formations professionnelles agricoles, via le développement d‘outils pédagogiques (méthode de capture, procédure de traitement des échantillons) pour former des futurs techniciens et producteurs agricoles capables d’observations permettant de soutenir l’évolution des pratiques de protection des cultures.

Objectif du stage

Les objectifs spécifiques du stage proposé en 2015 sont :
1) de tester plusieurs techniques de capture et comparer leurs performances (résultats représentatifs, coût en matériel et en temps), seules ou combinées ;
2) de définir des procédures d’échantillonnages basées sur ces techniques ;
3) de décrire d’un point de vue taxonomique et fonctionnel la faune et la flore présentes dans les aménagements de bordure.

Ceci aboutira à :
A) développer une nouvelle méthode combinant différentes techniques de capture pour caractériser au mieux la biodiversité fonctionnelle d’un aménagement de bordure de parcelle agricole, en optimisant l’effort d’échantillonnage ;
B) développer des outils, des indicateurs et une procédure de traitement des échantillons pour permettre une interprétation rapide et facilement intelligible des données récoltées.

Les missions du stagiaire

• Effectuer une synthèse bibliographique sur le sujet
• Elaborer un protocole d’étude (techniques de capture, caractérisation de la végétation)
• Travail de terrain : mettre en place et suivre des pièges à insectes ; décrire la flore constituant les bordures de champ
• Travail de laboratoire : identifier des insectes récoltés
• Analyser des données pour comparer les performances des différentes techniques de capture, seules ou combinées
• Analyser des données en vue d’aboutir à une caractérisation rapide, simple mais représentative de la diversité des espèces capturées
• Définir une méthode de capture de l’entomofaune et une procédure de caractérisation de la biodiversité entomofaune

Profil souhaité

• M2 cursus universitaire ou ingénieur/e en biologie ou agronomie
• Profil naturaliste avec des compétences principales en entomologie et secondaires en botanique
• Intérêt pour le travail de terrain
• Intérêt pour l’analyse des données et les statistiques
• Permis de conduire souhaité

Conditions de travail

• Stage co-encadré par Sandrine Huet (IGEPP, Agrocampus Ouest Angers) et Marie-Paule Droillard (EPLEFPA Le Fresne Angers)
• Stage de 6 mois, période à déterminer entre février et septembre 2015
• Stage basé à Agrocampus Ouest, Centre d’Angers (49) avec séjours fréquents au lycée du Fresne à Angers et au lycée Nature à La Roche-sur-Yon (85)
• Indemnités : 436,05 € net par mois.

CANDIDATS : pour tous renseignements sur une formation ou annonce de recrutement publiée sur ce site, contacter directement l'établissement ou l'organisme mentionné, Orientation Environnement ne gérant pas les candidatures.

Commentaires fermés.