Emploi, stages et formations en environnement et développement durable

Stage Co-conception de dispositifs de lutte sanitaire H/F

RECRUTEMENT CLOS

L’INRA LRDE Corte et INRA SenS proposent conjointement un stage H/F de Master Recherche pour l’année 2015 portant sur la co-conception de dispositifs de lutte sanitaire : démarche participative « pas à pas » pour la construction d’un dispositif de lutte contre la maladie d’Aujeszky en Corse.
Laboratoire d’accueil : INRA LRDE Corte

Orientations de recherche

L’INRA de Corte développe, au sein de son projet intitulé « Des dynamiques pastorales à la construction d’un pastoralisme durable », un axe sur la Gestion collective de la santé animale. Ce stage de Master s’inscrit dans le cadre du projet PACMAN (PAthosystem Coordination, MAnagement of humans and animals Networks), coordonné par l’INRA de Corte. Il est axé autour de la co-conception de dispositifs de gestion, impliquant les acteurs des filières. Il cherche à analyser, au cours d’ateliers de conception participative, la dynamique collective de partage d’information (outils et processus d’apprentissages) et de priorisation des objectifs, dans l’objectif de contribuer à la mise au point d’une méthode « pas-à-pas » de co-conception. Ce stage de Master, à dominante sciences humaines et sociales, se situe à l’interface avec les sciences animales (zootechnie, épidémiologie).

Problématique et objectifs du stage

En Corse, les systèmes d’élevage porcins sont des systèmes extensifs à dominante sylvo-pastorale, mobilisant les ressources naturelles et marqués par un contact étroit avec la faune sauvage (sangliers). Alors que la maladie d’Aujezky a été éradiquée en France continentale, elle reste endémique en Corse, avec des taux de prévalence importants au sein des élevages. Entre 2010 et 2013, la FRGDSB20, soutenue par l’Etat, a mis en place un dispositif expérimental de lutte auprès d’une trentaine d’élevages. Ce dispositif a permis d’identifier certains facteurs clés contribuant à l’échec ou à la réussite d’une stratégie collective de lutte, facteurs d’ordre technique, mais surtout organisationnels. Aujourd’hui, les acteurs de la filière et du sanitaire cherchent à planifier un nouveau programme de lutte.
L’objectif de ce stage est de participer, en amont, à la conception d’une série d’ateliers impliquant les acteurs de la filière porcine et du sanitaire, puis à l’analyse lors du déroulement de ces ateliers, des premières étapes de co-conception d’un dispositif de lutte contre la maladie d’Aujeszky.

Méthodes

Plusieurs phases de travail sont définies dans le cadre de ce stage :
– Analyse rétrospective du plan expérimental en lien avec les pilotes du plan.
– Conception des ateliers et planification : travail bibliographique sur les méthodes existantes de co-conception et la planification opérationnelle.
– Collecte de données et suivi des ateliers (piloté par un chercheur INRA) ; participation aux groupes de travail mis en place par les chercheurs.
– Analyse des ateliers : via une grille d’analyse, catégorisation des grandes familles d’objets discutés en collectifs, caractérisation des dynamiques de partage d’information associés, et des dynamiques de participation des acteurs.

Résultats attendus

– Une catégorisation des objets discutés lors de ces processus participatifs
– Une première discussion méthodologique basée sur les premières étapes du processus, mais également de l’ensemble de la démarche.
– Une caractérisation des flux d’information et des apprentissages collectifs et individuels.

Conditions de réalisation

Le stage se déroule au Laboratoire de Recherches sur le Développement de l’Elevage à Corte (Haute-Corse). Les déplacements auprès des acteurs sont à prévoir (éleveurs, Services de l’Etat, chambres d’agriculture,…).
Il est placé sous l’encadrement de François Charrier, de l’INRA Corse et Marc Barbier, INRA SenS.
Rémunération selon conditions INRA.

Profil du candidat

– Cursus universitaire en :
o master en sociologie des organisations,
o ou épidémiologie avec une orientation vers les objets de sciences sociales,
o ou master en gestion de l’environnement.
– Maitrise de techniques d’enquêtes (questionnaires, entretiens semi-directifs) et d’analyse de données (construction de grilles d’interprétation et outils statistiques basiques)
– Permis B et véhicule personnel exigés.

Partager :
CANDIDATS : pour tous renseignements sur une formation ou annonce de recrutement publiée sur ce site, contacter directement l'établissement ou l'organisme mentionné, Orientation Environnement ne gérant pas les candidatures.

Commentaires fermés.