Stage Interrelations rivières – zones humides en vallée de l’Essonne

Le SIARCE (Syndicat Intercommunal d’Aménagement, de Réseaux et de Cours d’Eau) propose un stage H/F : Etudes des interrelations rivières et zones humides dans la vallée de l’Essonne

Le SIARCE est un acteur majeur dans la mise en application des politiques d’aménagement et de gestion des eaux sur son territoire d’intervention. Dans le cadre de l’exercice de ses compétences (rivière, assainissement, réseaux, aménagement et urbanisme), le SIARCE contribue activement à la recherche de l’atteinte du bon état des eaux sur l’Essonne et ses affluents. Il réalise des travaux de restauration hydromorphologique et des programmes pluriannuels d’entretien des cours d’eau. Il mène des études et des travaux d’aménagement dans le cadre d’une politique de rétablissement de la continuité écologique des rivières. Il développe des partenariats techniques et pilote l’outil SEMAFORE, outil géo-référencé de connaissance du territoire et d’aide à la décision.

Contexte :

Conformément à la réglementation environnementale et en vue de l’atteinte du bon état écologique, le SIARCE travaille au rétablissement de la continuité écologique et à la restauration hydromorphologique de la rivière Essonne sur près de 80 km de cours d’eau.
La rivière Essonne est riche de zones humides, annexes de la rivière, dont l’existence est liée à plusieurs facteurs : géologie locale (contexte sablo-tourbeux), suintements de coteaux, résurgences naturelles et artificielles de nappes captives, présence d’ouvrages hydrauliques.
Les relations hydrologiques et hydrogéologiques entre la rivière et ses annexes sont mal connues. De fait, si l’on envisage aujourd’hui de rétablir la continuité écologique et de restaurer la dynamique hydromorphologique de la rivière, il est difficile de prédire les effets de ces actions sur le fonctionnement des zones humides annexes, notamment sur des marais de sites Natura 2000.

Objectif et déroulement du stage

L’objectif du stage est donc d’apporter des éléments de connaissance sur le fonctionnement et les relations entre les différents compartiments de l’hydrosystème, pour mieux prédire le devenir des zones humides dans le cadre de projets de restauration hydromorphologique ou de rétablissement de la continuité écologique de la rivière Essonne.

Déroulement du stage :
Evoluant au sein de la Direction Rivières et milieu naturel du SIARCE, encadré par un ingénieur en charge de la continuité écologique, le stagiaire aura pour missions :
– Dans un premier temps, sur la base de recherches et d’analyses bibliographiques, de proposer des hypothèses et des schémas du fonctionnement de la vallée de l’Essonne d’un point de vue hydrologique et hydrogéologique, notamment en ce qui concerne les relations rivière/nappes/marais. ; ce travail s’appliquera à bien identifier les entités du système, leurs origines, leur importance, leurs relations.
– Dans un second temps, de proposer un protocole d’investigation et d’expérimentation scientifique (incluant si nécessaire une instrumentation de sites-tests) permettant de valider ou non les schémas et hypothèses élaborés ; ce protocole sera expérimenté pour validation en fin de stage.

Profil du stagiaire :

Étudiant en Master eau et environnement.
Solides connaissances en hydrogéologie et hydrologie.
Compétences complémentaires appréciées en géomorphologie fluviale et écologie des zones humides.
Maitrise de base SIG.
Autonomie, rigueur, esprit d’analyse, aisance rédactionnelle, goût et aptitude pour le travail de terrain.
Permis B indispensable.

Conditions matérielles du stage :

Encadrement : Mr Martin SAHAGHIAN, Ingénieur à la Direction Rivières et milieu naturel
Durée du stage : 6 mois
Période : mars -septembre 2013
Indemnités : 1/3 du SMIC
Poste basé à Corbeil-Essonnes
Mise à disposition d’un véhicule pour sorties de terrain

Candidatures closes

Commentaires fermés.