Stage Pisciculture extensive en marais sale de la Seudre H/F

0

Le Syndicat Mixte d’Accompagnement du SAGE Seudre recrute un(e) stagiaire en pisciculture

pisciculture Marennes Oleron

Stage pisciculture en Charente-Maritime • Date limite de candidature : 14 janvier 2019

Intitulé du stage : Analyse technico-économique des perspectives de relance de la pisciculture extensive en marais sale de la Seudre comme levier de développement durable du territoire (STAGE 5-6 mois / mars 2019)

Contexte et problématique du stage pisciculture

Activité traditionnelle des marais salés de l’estuaire de la Seudre et de l’île d’Oléron (Charente-Maritime), la pisciculture extensive s’est développée au XIXème siècle, et jusque dans les années 1970 dans d’anciennes salines transformées en « fossés à poissons », principalement destinées à l’exploitation de l’anguille. A partir de cette époque, le déclin du stock d’anguilles et les coûts croissants d’exploitation et d’entretien des pêcheries ont entrainé l’arrêt de cette activité (CREAA, 2006).

Sur la Seudre, c’est ainsi près d’un tiers du marais qui n’est plus exploité. Les anciennes structures de fossés à poissons ne sont plus ou peu entretenues (à l’exception notable des travaux entrepris par l’ASA de Réhabilitation des fossés à poissons), faute de moyens et d’intérêt économique. Elles ne conservent au mieux qu’un rôle de clôture pour l’élevage pratiqué sur les bosses de marais. Faute d’entretien du réseau hydraulique et des bassins, ces structures se dégradent. Les marais du territoire sont en effet des espaces aménagés par l’Homme, qui dépendent d’un entretien régulier pour conserver leurs fonctionnalités.

Les fossés à poissons sont une spécificité locale qui, au-delà de leurs aspects culturels, paysagers et patrimoniaux, jouent également un rôle écologique majeur. Ils constituent une zone refuge pour l’anguille, mais également de nombreuses autres espèces de poissons (nourricerie pour les juvéniles de poissons à la base de l’exploitation des pêcheries côtières), accroissent les ressources pour plusieurs espèces d’oiseaux d’intérêt communautaire et contribuent à la fonctionnalité du réseau hydraulique (entrée régulière d’eau salée). Les fossés à poissons sont de plus le support d’une biodiversité d’intérêt européen, avec plusieurs habitats et espèces Natura 2000 présents. En outre, ils constituent une zone tampon pour l’amélioration de la qualité de l’eau entre les versants et les zones conchylicoles et l’océan (Kania, 2014).

L’enjeu actuel est donc de développer une/des activité(s) permettant d’assurer durablement la préservation de ces marais salés et de leurs fonctionnalités, et tout en valorisant le potentiel de production des marais.

C’est un enjeu fort de développement local pour la communauté de communes du bassin de Marennes, qui regroupe la majorité des fossés à poissons du territoire. C’est également l’un des objectifs de la mission REDEMARAIS, visant à la Reconquête et au Développement des Marais de la Seudre, de Brouage et de l’île d’Oléron, portée par le PETR du Pays Marennes Oléron (associant les communautés de communes du Bassin de Marennes – CCBM et de l’île d’Oléron – CCIO) en partenariat avec les communautés d’agglomération de Rochefort (CARO) et Royan (CARA) dans laquelle s’intègre ce stage.

Objectifs et étapes du stage

Il s’agit d’identifier les possibilités de relance de la pisciculture en marais salé comme moyen de valorisation et d’entretien de ces marais.

  • Appropriation du contexte local et du projet, définition des priorités et d’un planning de travail détaillé en lien avec le comité de suivi du stage.
  • Étude technico-économique des productions piscicoles extensives pouvant être relancées dans les marais à poissons de la Seudre au regard de l’ensemble des enjeux locaux : espèces cibles, cycle de production (dont gestion de l’hivernage), rentabilité, intégration au cadre règlementaire. Une attention particulière sera accordée à l’anguille, production traditionnelle du marais, présentant un fort intérêt local mais espèce menacée (l’espèce bénéficie d’un plan de gestion national).
  • Étude de la demande actuelle et potentielle pour des produits issus du marais :
    • Espèces d’intérêt économique (pour la consommation, la pêche de loisir, etc.)
    • Demande locale, nationale, à l’étranger (consommateur individuel, restaurateurs…)
  • Identification de leviers de valorisation des produits, de leur qualité, et du rôle environnemental (notamment le soutien à la population d’anguille)

Le travail mené s’appuiera notamment sur :
o l’analyse de la bibliographie existante et la recherche de références complémentaires
o un travail d’enquête, d’entretiens et de visites de terrain
o la participation aux comités techniques et de pilotage
o la rencontre et les échanges avec les partenaires du projet.

Le travail devra être formalisé à minima par la rédaction d’un rapport d’étude à destination de la structure d’accueil (distinct du rapport de stage à rendre à l’organisme de formation) et d’une ou plusieurs présentation aux partenaires locaux.

Profil recherché – Connaissances et compétences requises

Stage de fin d’études d’ingénieur agronome / Master 2 spécialisé en aquaculture marine ou halieutique

– Savoirs :
Connaissances en aquaculture marine / halieutique, productions extensives durables
Connaissances en gestion intégrée des zones humides rétro-littorales et des ressources naturelles
Connaissances en valorisation des produits

– Savoir-faire :
Analyses systémiques et analyses technico-économiques de systèmes de productions et de filières
Réalisation d‘études de marché
Recherches bibliographiques
Conduite d’entretiens
Bonnes capacités rédactionnelles et de synthèse
Maitrise des logiciels informatiques courants (Word, Excel, Power Point…) et d’Internet.

– Savoir-être :
Autonomie et sens de l’initiative, dynamisme et curiosité
Qualités relationnelles, aisance à l’oral

– Autres compétences utiles :
Connaissances en développement local et aménagement du territoire
Fonctionnement des collectivités, des services de l’état
Utilisation des SIG serait un plus

– Permis B

Conditions du stage

LIEU DU STAGE : Marennes (17)

ENCADREMENT : le stage sera encadré par la chargée de mission REDEMARAIS au PETR du Pays Marennes Oléron, en lien avec le chargé de mission GEMAPI à la Communauté de Communes du Bassin de Marennes.
Un comité composé à minima des techniciens du PETR du Pays Marennes-Oléron, de la Communauté de Communes du Bassin de Marennes, du Forum des Marais Atlantiques, de la Cellule Migrateurs Charente-Seudre, du Centre Régional d’expérimentation et d’application aquacole, du Lycée de la Mer et du Littoral et du Syndicat Mixte d’Accompagnement du SAGE Seudre assurera le suivi du projet.
Gratification / Indemnité mensuelle: Selon règlementation en vigueur

Référence de cette offre de stage à mentionner : OE-191218-3
Date limite de candidature: 14/01/2019

Diffusé par Orientation-environnement.fr • Clôture des candidatures : 14/01/2019

Partager

FORUM : déposer un message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.