Stage Projet Alimentaire du Territoire de l’Estuaire H/F

Offre de stage Mise en place des actions du Projet Alimentaire du Territoire de l’Estuaire

projet alimentaire du territoire de l'estuaire

Stage Projet alimentaire en Gironde • Date limite de candidature : 24 février 2019

Contexte du stage Projet Alimentaire

La Communauté de Communes de l’Estuaire située en milieu rural regroupe 15 communes pour 15 000 habitants. Le service Développement Durable met en œuvre le plan d’actions de ses Agenda 21 successifs depuis 2006, et agit dans les domaines de la préservation de l’environnement, de la santé, de l’énergie en tant que territoire TEPOS et TEPCV. En septembre 2017, la CCE a voté pour la mise en œuvre d’un projet de transition agricole et lancé des diagnostics partagés concernant le potentiel d’approvisionnement en circuits-courts du territoire et la demande en produits bio et locaux de la restauration collective. Les résultats des enquêtes ont montré la nécessité de mettre en place un Projet Alimentaire de Territoire, voté le 12 novembre 2018. C’est un projet participatif qui vise à développer une vision et un projet à l’échelle du territoire concernant le développement agricole et alimentaire. Les grandes ambitions sont de Mieux produire/ développer les circuits courts/Mieux consommer.

La collectivité impulse une dynamique à travers un 1er projet partenarial fort sur deux ans qui concerne 4 grands objectifs :

  • la maîtrise du foncier agricole,
  • le renforcement du parcours d’accompagnement à l’installation et au développement d’exploitations,
  • l’accompagnement à la conversion en bio,
  • l’introduction de produits bio et locaux dans la restauration collective.

La collectivité prend le rôle d’animateur avec l’idée d’accompagner des groupes de travail sur différentes thématiques et faciliter l’émergence de projets, de démarches agricoles et alimentaires collectives.

Le programme d’actions

Pour permettre la mise en œuvre du projet d’ensemble, la collectivité accompagnée d’acteurs locaux, a défini des actions pour 2019 et 2020. Elle s’appuie sur de l’ingénierie interne pour mobiliser les acteurs et les financeurs, animer et coordonner le projet d’ensemble et sur des prestations externes pour mettre en œuvre les actions suivantes :

  • La création d’un groupe de coordination foncière au sein duquel les partenaires (Chambre d’agriculture de la Gironde, ADAR Haute Gironde, SAFER, Agrobio Gironde, Terres de Liens, EDF, Bordeaux Sciences Agro, Conseil Général de la Gironde…) assistent et partagent leurs informations.
  • La création d’un outil facilitant la communication et le partage d’informations entre les partenaires : cet outil de veille foncière permettra une connaissance partagée des terres disponibles pour l’agriculture et des exploitations à transmettre pour faciliter l’accès au foncier de porteurs de projet, d’agriculteurs déjà installés et faciliter la transmission d’exploitations.
  • Des études de potentiels agronomiques sur les terrains identifiés.
  • La création d’une réserve foncière agricole en vue d’installer un ou des maraîcher(s) en agriculture biologique pouvant répondre à une demande locale, en particulier la restauration collective via une solution de stockage foncier.
  • L’identification et la caractérisation de porteurs de projet agricoles pouvant satisfaire aux besoins du territoire via un appel à projet.
  • L’acquisition de terres pour accueillir en fermage via un bail environnemental un exploitant pouvant fournir la restauration collective.
  • Le renforcement du parcours d’accompagnement à l’installation agricole maraichère en apportant un suivi aux porteurs de projets et un accompagnement technique complémentaire.
  • Un accompagnement spécifique et individualisé à la conversion en agriculture biologique auprès de 10 agriculteurs.
  • Une étude sur les pratiques alimentaires des habitants associée à une sensibilisation pour une consommation plus responsable et durable (circuits-court, alimentation biologique, lutte contre le gaspillage alimentaire).
  • Une mobilisation des acteurs de la restauration collective via des temps de sensibilisation aux achats locaux et bio.
  • La création d’un comité de l’alimentation et de groupes de travail thématiques mobilisant les acteurs de l’agriculture et de l’alimentation et les citoyens pour une écriture et mise en œuvre concertée du PAT. Pour assurer le suivi et l’évaluation du projet, des comités de pilotage sont organisés auxquels participent les partenaires du projet.

Missions du stagiaire

En binôme avec la chargée de mission développement durable :
– Animer le groupe de coordination foncière, le comité de pilotage du PAT et participer à la création du comité de l’alimentation et de groupes de travail thématiques
– Participer à la construction de l’outil facilitant la communication et le partage d’informations entre les partenaires et le compléter en participant à l’identification des terres disponibles
– Lancer et suivre les études de potentiels agronomiques sur les terrains identifiés (écriture des cahiers des charges)
– Participer à la création de la réserve foncière agricole, élaborer l’appel à projet permettant de mobiliser des porteurs de projet agricoles, participer à l’acquisition de terres et à l’écriture du bail
– Définir, suivant le besoin, l’accompagnement technique complémentaire aux porteurs de projets
– Participer à l’élaboration du cahier des charges de l’étude sur les pratiques alimentaires des habitants et mettre en place le plan de sensibilisation pour une consommation plus responsable et durable
– Participer à la mobilisation des acteurs de la restauration collective via des temps de sensibilisation aux achats locaux et bio

Profil recherché

Master agronomie et/ou Master développement durable des territoires
– Agroécologie/Agriculture durable et développement territorial
– Connaissance du milieu rural et professionnel agricole
– Connaissance des collectivités territoriales
– Notions de gestion d’exploitation
– Capacité à travailler en équipe, avec de nombreux partenaires
– Autonomie, esprit d’initiative/ créativité, transversalité
– Disponibilité, discrétion, rigueur, organisation, réactivité
– Capacité d’analyse, esprit de synthèse, qualités rédactionnelles et relationnelles
– Force de proposition et d’aide à la décision, sens de la négociation
– Capacités de communication et d’animation de réunions,
– Sens du contact, pédagogue
– Maîtrise des outils informatiques
– Permis B exigé

Conditions

Durée et date du stage : 4 mois à 6 mois à partir de mars 2019
Lieu du stage : Siège de la Communauté de Communes de l’Estuaire – Braud et Saint-Louis – 60Km de Bordeaux
Indemnisation légale.
Matériel mis à disposition : Ordinateur et bureau.
Candidatures (CV + LM) à envoyer à
Renseignements : Eve Lalande- chargée de mission développement durable : 05 57 42 61 99

Candidatures

Référence de cette offre de stage à rappeler : OE-170119-1
Date limite de dépôt des candidatures : 24 février 2019
Adresser votre candidature par e-mail en cliquant ci-dessous :

Cloture de candidature et archivage de cette offre le : 24/02/2019

Poster votre message (Espace modéré, suppression après 24 mois ou sur demande) :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.