Stage Prolifération des cyanobactéries sur le bassin de la Dordogne H/F

0

L’EPTB de la Dordogne recrute un(e) stagiaire

EPIDOR EPTB Dordogne

Stage efflorescences des cyanobactéries • Limite de candidature : 15/02/2020

Sujet du stage : Étude des facteurs déclenchant les efflorescences des cyanobactéries sur le bassin de la Dordogne

Objectifs et contenu du stage sur les cyanobactéries

L’objectif principal sera d’établir un bilan des connaissances des proliférations de cyanobactéries à l’échelle du bassin versant de la Dordogne et de déterminer les conditions de milieu favorisant les efflorescences et de définir des modalités de gestion. Une approche prospective sera menée sur les sites majeurs pour appréhender les conséquences du changement climatique (températures, débits).

1/ Synthèse des connaissances : bibliographie et état de la recherche scientifique

Un état des lieux des dernières connaissances scientifiques sur les cyanobactéries et les risques inhérents sera un préalable pour comprendre les limites actuelles des moyens de gestion. Une synthèse bibliographique succincte reprendra les mécanismes des phénomènes de proliférations, les paramètres d’influence et facteurs déclenchants, les méthodes de détection, les risques en fonction des usages eau potable et baignade en plan d’eau et en rivière, les moyens de lutte préventifs et curatifs et les aspects réglementaires ou recommandations ANSES.

2/ Collecte et analyses des données existantes du bassin versant de la Dordogne

La bancarisation de l’ensemble des résultats d’analyses de cyanobactéries à l’échelle du bassin versant existe pour les données relatives aux baignades. Cette base de données sera complétée avec les résultats de contrôles de l’AEP, les observations visuelles et relevés. Une enquête auprès des gestionnaires AEP/baignade, services police de l’eau (ARS, DDT), départements, prestataires spécialisés sera réalisée.
L’ensemble des données seront mises en relation avec les paramètres environnementaux: détermination des secteurs géographiques, périodes, conditions les plus favorables (physico-chimie eau et sédiments, températures, débits, pluviométrie, temps de renouvellement, vents dominants), évolutions.

3/ Acquisition de données : étude d’une retenue

En collaboration avec EDF, une étude approfondie sur une retenue sera réalisée (lac de Viam ou lac de Neuvic).
EDF développe un projet de mesure de l’évolution de la stratification des eaux à partir de sondes embarquées sur un drone pour effectuer des profils verticaux. Cette opération sera réalisée du printemps à l’automne 2020, et permettra de suivre l’évolution de l’oxycline et de la thermocline à l’échelle d’une retenue. Les paramètres concernés sont à minima la température et l’oxygène.
Le stagiaire d’EPIDOR aura pour mission d’effectuer des prélèvements, dénombrement et identification des cyanobactéries en coordination avec les acquisitions de données réalisées par EDF.
La stratégie d’échantillonnage sera établie (planning et organisation des missions de terrain). Les analyses seront réalisées au laboratoire de l’Université de Clermont-Ferrand. Dans la mesure du possible, certains prélèvements pourront être envoyés au laboratoire départemental. L’analyse des résultats permettra de rechercher les corrélations entre la stratification de la retenue et les développements de cyanobactéries.

4/ Recommandations de prévention et de gestion

Un retour d’expérience sur les profils de baignade élaborés en 2011 permettra d’établir un bilan sur la mise en place des plans de gestion et l’évolution des occurrences des efflorescences de cyanobactéries. Un complément spécifique à chaque profil de baignade sera élaboré et envoyé aux gestionnaires. Des recommandations seront aussi apportées pour la gestion à long terme des baignades, la bancarisation des données et le suivi des cyanobactéries benthiques.
Concernant l’AEP, une sectorisation de la vulnérabilité des captages aux cyanobactéries sera réalisée et des préconisations seront transmises aux collectivités.

Aptitudes souhaitées

Niveau M2 ou dernière année d’école d’ingénieurs
Connaissances requises : chimie de l’eau et hydrobiologie (avec un minimum de notions concernant les cyanobactéries)
Bureautique : Word, Excel, QGIS ou logiciels à fonctions équivalentes
Aptitudes rédactionnelles
Rigueur et attrait pour le travail de terrain et de laboratoire
Aisance relationnelle pour mener des entretiens
Esprit de synthèse
Permis de conduire indispensable

Candidature

Recruteur : EPIDOR, établissement public territorial du bassin de la Dordogne (EPTB Dordogne).
Siège social : Place de la Laïcité, 24250 Castelnaud-la-Chapelle
Date limite de candidature : 15/02/2020
Référence de cette offre de stage hydrobiologie à rappeler : OE-031219-1
Adressser CV et lettre de motivation à l’attention de Mme RIERA Lydie par e-mail en cliquant ci-dessous :

Diffusé par Orientation-environnement.fr • Clôture des candidatures : 15/02/2020

Partager

Commentaires fermés.