Emploi, stages et formations en environnement et développement durable

Stage recherche et développement zone humide H/F

RECRUTEMENT CLOS

L’UMR SAS, Sol Agro et hydrosystème, Spatialisation de l’INRA de Rennes propose un stage de 6 mois dans le cadre mémoire d’ingénieur ou master 2 : évaluation de la réussite de la réhabilitation de zones humides du Finistère sur la fonction hydrologique et biogéochimique (service écosystémique « qualité des eaux »)

Mots clés : aménagement, zone humide, hydrologie, biogéochimie, dénitrification, mesures compensatoires, services écosystémiques, modélisation.

Contexte

La mise en œuvre de mesures compensatoires en cas de destruction d’une zone humide (disposition 8 B-2 du SDAGE Loire-Bretagne) et le durcissement récent de la réglementation sur le sujet, mais aussi la présence d’objectifs de remise en état de zones humides non fonctionnelles dans le volet reconquête et maintien des zones naturelles du Plan algues vertes créent une demande croissante de travaux de réhabilitations de zones humides. Or il existe un manque important de connaissances sur les méthodes à appliquer pour la réhabilitation de zones humides et comment évaluer le succès de telles opérations.
Afin d’apporter des éléments concrets sur ces questions, la Cellule d’Animation sur les Milieux Aquatiques (CAMA), pilotée par le Conseil général du Finistère et le Forum des Marais Atlantiques, met en place une expérimentation sur la réhabilitation de zones humides dans le Finistère.
Le réseau expérimental s’appuie sur des sites pilotes où sont réalisés des travaux de réhabilitation. La CAMA, en collaboration avec différents partenaires techniques et scientifiques, accompagne des maîtres d’ouvrages porteurs de projets pour l’élaboration des protocoles de travaux et l’évaluation du succès de la réhabilitation.
Dans ce contexte, 3 stages sont proposés en 2015 qui se dérouleront en parallèle, sur les volets 1) botanique, 2) hydrologique/biogéochimique et 3) faunistique. Il s’agira, pour différents indicateurs pressentis pour les suivis des expériences, de développer ou compléter des référentiels de valeurs correspondant à un bon état de conservation ou de fonctionnement de l’écosystème. Ces référentiels, serviront de base de comparaison pour évaluer le succès de réhabilitation des zones humides étudiées. Les suivis réalisés aideront par ailleurs à identifier des descripteurs simples, indicateurs de l’état de conservation ou fonctionnel d’une zone humide.

Présentation du stage

Fonctionnement hydrologique des sites et évaluation du potentiel de dénitrification
Parmi les services rendus, l’abattement d’azote est au cœur des préoccupations. Ainsi, le cadre du projet est de démontrer si une zone humide sévèrement altérée peut retrouver sa capacité à dénitrifier l’eau qui la traverse.
Pour cela, sur les sites suivis au niveau hydrologique et biogéochimique (sites du réseau et extension à d’autres sites référence), on identifiera :
• les caractéristiques de l’écoulement de l’eau (place de la zone humide dans le bassin versant, caractéristiques de la nappe, temps de résidence…)
• le potentiel de dénitrification des zones humides.
Pour la première partie, l’étudiant, fera la topographie des sites, se basera sur les suivis piézométriques existants et complétera l’étude des caractéristiques des sols.
Pour la deuxième partie, l’étudiant, avec le support de J. Salmon (INRA) vérifiera l’applicabilité du modèle Oehler, et créera un référentiel de valeurs de dénitrification pour des sites en bon état de conservation et altérés. L’application se basera sur le modèle généralisé simplifié de dénitrification développé par Oehler et al. (2010), qui sera adapté à cette occasion pour une utilisation autonome et pour être intégré au modèle TNT2.

Profil recherché

Compétences en hydrologie, géochimie, science du sol.

Informations pratiques sur ce stage

Période : 6 mois à réaliser entre février et septembre 2015
Conditions d’accueil : Le stage sera basé à l’UMR SAS, Sol Agro et hydrosystème, Spatialisation de l’INRA de Rennes, avec des missions régulières dans le Finistère.
Permis de conduire nécessaire
Prise en charge financière par l‘INRA au taux réglementaire
Encadrement : INRA-Agrocampus ouest , Rennes : Philippe Mérot et Anne Jaffrezic, Jordy Salmon-Monviola
FMA Finistère : Armel Dausse

 

Partager :
CANDIDATS : pour tous renseignements sur une formation ou annonce de recrutement publiée sur ce site, contacter directement l'établissement ou l'organisme mentionné, Orientation Environnement ne gérant pas les candidatures.

Commentaires fermés.