Stage Diffusion de méthodes limitant le recours aux produits phytosanitaires

0
RECRUTEMENT CLOS

La Chambre Régionale d’agriculture de Midi-Pyrénées propose une offre de stage ayant pour objectif d’améliorer la diffusion de méthodes limitant le recours aux produits phytosanitaires aux agriculteurs et préconisateurs. Quelles contributions du Bulletin de Santé du Végétal en Midi-Pyrénées ?

Date limite de candidature : 15 mai 2014

1. Contexte

Le plan Ecophyto, mis en place par l’État en 2008, vise à réduire l’utilisation des produits phytosanitaires, notamment dans le secteur de la production agricole. L’un des axes majeurs de ce plan concerne la mise en place d’un dispositif d’épidémiosurveillance dans le domaine des productions végétales, conduisant, pour chaque production, à la publication périodique d’un Bulletin de Santé du Végétal (BSV). Ce document, public et gratuit, fournit aux conseillers agricoles et aux agriculteurs la situation sanitaire d’un réseau de parcelles de référence ainsi qu’une analyse de risque épidémiologique pour les différents bio-agresseurs des cultures. Ce message doit permettre, s’il est bien repris dans les bulletins de conseil et mis en pratique par les agriculteurs, de n’appliquer les produits de protection des cultures qu’en cas de risque épidémiologique avéré, concourant ainsi à en réduire globalement l’usage.
La question de l’utilisation de cet outil par les acteurs du conseil et de sa reprise dans leurs actions auprès des agriculteurs, notamment par les bulletins techniques, est par conséquent prépondérante.
De plus, même si le BSV ne doit pas formuler de préconisation, la diffusion par ce vecteur de méthodes limitant le recours aux produits phytosanitaires est à l’étude. Cela permettrait de conforter le dispositif et répondrait à une demande des organismes de conseil.

2. Objectifs du stage

La Chambre Régionale d’agriculture de Midi-Pyrénées, pilote du dispositif de Surveillance Biologique du Territoire en région, souhaite analyser le lien entre les bulletins de conseil phytosanitaire émis par les différents réseaux (Coopératives, Négoces, Chambres d’agriculture) et le BSV, dans un objectif d’amélioration du dispositif. Dans ce cadre, elle propose un stage de fin d’études d’ingénieur (6 mois) pour :
Sur les filières Grandes Cultures et Viticulture, analyser les bulletins techniques de préconisation et évaluer le recours à l’analyse de risque proposée par le BSV.
Réaliser des synthèses de cette étude, par filière, territoire et entreprise de conseil.
Établir des propositions d’évolution du dispositif de surveillance biologique du territoire qui permettraient une meilleure prise en compte du BSV dans les actions de conseil.
En parallèle, une enquête sera réalisée auprès des acteurs du conseil pour mesurer leur niveau de satisfaction vis-à-vis du BSV et identifier leurs attentes sur ce dispositif, notamment en matière de diffusion de méthodes alternatives ou complémentaires à l’usage des produits phytosanitaires. Le stagiaire aura donc à formuler des propositions pour le dispositif SBT, compatibles avec les nouvelles exigences liées à la réforme de l’agrément pour le conseil phyto.

 

Partager

Commentaires fermés.