Stage Transferts hydriques de phosphore H/F

0

Stage INRA sur les Transferts hydriques de phosphore H/F

recrutements environnement à l'INRA

Stage agriculture à Rennes • Limite de candidature : 15/01/2020

Sujet du stage : Caractérisation des transferts hydriques de phosphore par mesure haute-fréquence dans un bassin versant agricole

Contexte du stage

Le phosphore est un facteur de contrôle important de l’eutrophisation des milieux aquatiques. Les transferts diffus de phosphore se produisent majoritairement lors d’évènements pluvieux fugaces. Dès lors, les suivis basse fréquence habituellement pratiqués en rivière ne permettent pas une estimation des flux annuels suffisamment précise pour une prise de décision publique éclairée. Par exemple, Cassidy et Jordan (2011, Journal of Hydrology) ont montré qu’un suivi hebdomadaire pouvait sous-estimer les flux annuels de 60%.
Depuis 2015, l’Observatoire de Recherche en Environnement (ORE) Agrhys s’est doté d’un analyseur de phosphore in-situ (P Réactif et P Total) à haute fréquence (30minutes), sur lequel nous avons déjà réalisé plusieurs comparaisons avec les analyses au laboratoire. Ces tests ont permis de constituer un jeu de données permettant de mieux connaître la précision de l’appareil, l’altération du signal de sortie par nos systèmes d’acquisition-transmission de données, et l’effet de la non-filtration des échantillons.
L’objectif du stage est de réaliser une synthèse de ces tests afin de produire une donnée de qualité, puis d’initier une interprétation des données acquises depuis 4 ans.

Taches du stagiaire

Trois tâches principales sont identifiées pour ce stage à l’INRA :

  1. Réaliser une synthèse des tests réalisés, éventuellement en complétant par des tests supplémentaires. Il s’agira d’arbitrer et formaliser un protocole de traitement préliminaire des données brutes fournies par l’analyseur afin de produire une donnée corrigée des altérations identifiées, et à un pas de temps de 30 minutes.
  2. Évaluer l’effet de la fréquence de mesure, 30 min, 1h, quotidienne, hebdomadaire, mensuelle, sur l’estimation des flux annuels. La méthode proposée pour réaliser cette analyse consiste à sous-échantillonner la chronique et de comparer les chroniques dégradées à la chronique initiale.
  3. Étudier les dynamiques en crue, en analysant les hystérèses que forment les relations concentration-débit. Ces hystérèses sont la base de l’interprétation des mécanismes de transfert diffus du phosphore.

Profil recherché

Stage de Master 2 (ou équivalent) en sciences de l’environnement.
Connaissances sur le thème des pollutions diffuses agricoles.
Compétences en traitement de données (R, Matlab ou autre).
Bonne capacité de communication et rédaction.

Informations pratiques et candidatures

Stage de  6 mois à partir de février 2020
Structure d’accueil : INRA UMR SAS  Sol, Agro et hydrosystème, Spatialisation à Rennes
Référence de cette offre de stage : OE-271019-1
Adresser CV et lettre de motivation avant le 15/01/2020 à l’attention de Rémi Dupas et Mikaël Faucheux par e-mail en cliquant ci-dessous :

Diffusé par Orientation-environnement.fr • Clôture des candidatures : 15/01/2019

Commentaires fermés.