Sujet de thèse Pressions anthropiques et paysages d’herbiers sous-marins

Sujet de thèse 2017-2020 : Rôle des Pressions anthropiques et de l’Environnement dans l’état des Herbiers de Posidonies de Méditerranée Française

Date limite de candidature : 15/11/2017 • Démarrage impératif : 15/12/2017

Équipe d’accueil

Accueil : équipe Biodicée (Biodiversity Dynamics: Interactions and Conservation) de l’UMR 5554 ISEM sur le campus Triolet de l’université de Montpellier.

Encadrement : Julie Deter, Vincent Dufour, Sonia Kéfi. Le doctorant sera inscrit à l’École Doctorale GAIA et à l’université de Montpellier.

Résumé du projet doctoral

Contrairement au secteur terrestre, l’écologie des paysages sous-marins est largement sous exploitée, principalement en raison d’un manque de données cartographiques précises et continues. Pourtant, certains habitats sous-marins sont bien cartographiés aujourd’hui. C’est le cas des herbiers à posidonie (Posidonia oceanica L. Delile), dont la distribution est renseignée depuis 2014 sur l’ensemble de la côte méditerranéenne française au 1:10 000. Présents entre 0 et -40 m de profondeur, ces herbiers sont très sensibles à la qualité des eaux et fortement soumis aux différentes pressions côtières résultant des nombreuses activités humaines exercées sur le littoral.

Ces pressions anthropiques côtières ont été récemment cartographiées et leurs impact modélisés pour les eaux françaises de Méditerranée (Holon et al., 2015a, 2015b). Le principal objectif de ce projet doctoral est d’évaluer et de prédire l’état des herbiers à posidonie à partir d’indices de configuration paysagères et de connaitre l’influence relative des pressions anthropiques côtières et de l’environnement sur cet état.

Au cours de ce projet doctoral, la cartographie et la modélisation des pressions anthropiques côtières seront mises à jour et complétées afin de pouvoir tenir compte de l’évolution de ces pressions, et des nouvelles sources de données récemment parues. Puis, les paysages sous-marins formés d’herbiers à Posidonie seront analysés et décrits au travers d’indices paysagers, décrivant la géométrie et de l’organisation spatiales des tâches de posidonie présentes dans ces paysages. Les indices paysagers obtenus seront ensuite décrits, au travers de différentes méthodes statistiques, à partir des nouvelles cartes de pressions anthropiques et de données spatialisées renseignant sur les conditions environnementales (nature des substrats marins, pente, conditions hydrodynamiques).
Le but sera alors de distinguer de façon automatisée les paysages d’herbiers caractéristiques des secteurs soumis à des pressions anthropiques, de ceux exclusivement modelés par les conditions environnementales (hydrodynamisme, pente, nature des fonds, régime de houle, apports sédimentaires). Enfin, la distribution historique des herbiers de la région Occitanie seront cartographiés à partir de données anciennes comme cela a déjà été fait en région Provence-Alpes-Côte-D’azur (Holon, 2015) et comparées aux paysages d’herbiers actuels.

En plus de nous procurer un état de référence pour les herbiers à posidonie français et ainsi répondre aux demandes européennes (Directive Cadre Eau et Directive Cadre Stratégie Milieu Marin), les résultats de cette étude permettront de mieux comprendre l’évolution spatio-temporelle des herbiers à posidonie en fonction de leur environnement (naturel et anthropique) et détecter la présence ou non d’un mode de transition catastrophique. L’ensemble de ces travaux participera à l’évaluation de la qualité écologique des masses d’eau côtières et permettra d’identifier des zones sur lesquels la reprise d’herbiers est possible, en vue d’une réimplantation ou de transplantations, ou au contraire les secteurs demandant une attention particulière (opérations de restauration et de préservation). Collaboration prévue avec Andromède océanologie (PME basée à Carnon).

Compétences

Profil recherché pour ce travail de thèse sur les herbiers à posidonies :

Master 2 écologie biodiversité
• Expérience en écologie et/ou analyses spatiales
• Maitrise de R pour les analyses statistiques
• Maitrise du SIG (arcgis et/ou Qgis)
• Ouverture d’esprit (collaboration)
• Intérêt pour les sciences appliquées

Candidature

Démarrage impératif : 15 décembre 2017 au plus tard
Référence de cette offre de thèse en environnement : OE-TH071117

PUBLIER UNE OFFRE DE THÈSE

Commentaires fermés.