Le métier d’ingénieur écologue

0

Fiche-métier : Ingénieur écologue

comment devenir ingénieur écologue

Devenir ingénieur écologue, expert des milieux naturels

Autres appellations : Chef de projet écologue, Chargé d’études biodiversité, Consultant écologue…
Mots clés
: Génie écologique • Expertise naturaliste • Milieux naturels • Écosystèmes…

Quelles sont les missions et activités de l’ingénieur écologue ?

L’ingénieur écologue est un spécialiste de niveau Bac+5 du fonctionnement des écosystèmes naturels ou anthropisés. Souvent il est spécialisé :
• faune : ornithologue,…
• flore : botanique méditerranéenne, écologie tropicale,…
• milieux naturels : zones humides, littorales et lagunaires, milieu forestier, milieu marin,…

Il est à-même de réaliser des études d’impact sur l’environnement, des diagnostics territoriaux, évaluation des incidences, prospection terrain. Il préconise des recommandations : plans de gestion, plans d’aménagements monitoring, travaux de restauration écologique,…
L’ingénieur écologue rédige pour ses clients et commanditaires d’expertises naturalistes : des rapports, des dossiers réglementaires.
Il travaille souvent en équipe généraliste avec de multiples interlocuteurs : collectivités, associations, entreprises, décideurs locaux.

Une polyvalence lui est nécessaire : droit et réglementation, aménagement et SIG, urbanisme, communication.

Vidéo : portrait d’une ingénieure écologue

Témoignage d’une ingénieure écologue, spécialisée en botanique dans un bureau d’études en écologie et développement durable.
Auteur de la vidéo : Concepteurs d’Avenirs, avril 2018.

Débouchés et recruteurs potentiels

L’écologue naturaliste peut être embauché par une grande diversité d’employeur potentiels !
Ainsi il peut exercer au sein d’une :

  • société de conseils et d’ingénierie environnementale, d’un bureau d’études techniques spécialisé dans le génie écologique.
  • association naturaliste spécialisée : LPO,…
  • structure gestionnaire d’espaces naturels : Conservatoire Botanique, CEN, Parc national, Parc naturel régional, réserve naturelle,…
  • collectivité locale ou institution publique environnementale,
  • école ou d’un établissement de formation en écologie.

D’anciens salariés, voire des jeunes diplômés en écologie, décident aussi de créer leur propre activité de consultant écologue et formateur indépendant (activité freelance).

Ressources pour l’insertion professionnelles :
• Recrutements de naturalistes : offres d’emploi en écologie et stages biodiversité
• Annuaires de contacts professionnels en écologie.

Quelle formation pour devenir ingénieur écologue ?

Il existe plusieurs parcours de formations universitaires et Masters en écologie spécialisés : Ingénierie en écologie, conservation de la biodiversité, gestion de milieux naturels,…
Des Écoles d’ingénieurs agronomes proposant une spécialisation Environnement sont aussi une voie pour devenir ingénieur en écologie.
A noter aussi, la possibilité de suivre un parcours universitaire d’ingénieur sur 5 ans : le CMI, Cursus Master en Ingénierie. Des spécialités se développement en écologie, aménagement.
Certains profils de candidats ont des cursus atypiques : ils ont suivi un BTS GPN, puis poursuivi en Licence pro d’écologie avant d’intégrer un Master Biodiversité.

Pour toute question, n’hésitez pas à poser votre message dans le forum Ingénieur écologue

Rédaction : JV, Orientation Environnement.
Proposer un complément d’information

FORUM : déposer un message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.